Histoire@Politique : Politique, culture et société

MaillageCette rubrique présente un inventaire raisonné et commenté de liens vers des sites Internet de Centres de recherche et de départements d’histoire contemporaine répartis entre les différents continents.

Université de Stanford

Patrick Clastres

imageAgaucheLocalisée au cœur de la Silicon Valley entre San Francisco et San José, l’université de Stanford est forte de 89 centres de recherche qui se répartissent entre sciences, ingénierie, médecine, humanités, sciences sociales.

On gagnera à consulter l’histoire officielle de cette université fondée en 1891 et passée de 1 169 étudiants en 1900 à 14 890 en 2006.

La visite guidée virtuelle est également recommandée pour qui veut prendre la mesure d’un campus américain (célèbre allée des palmiers qui relie Stanford à Palo Alto, le « Quad » avec ses arches en pierre de taille, écurie de style victorien remontant à 1878-1879, stade du début des années 1920…).

La recherche en histoire à Stanford

Les historiens de Stanford sont liés à 12 centres de recherche et programmes dont le Center for Russian, East European & Eurasian Studies, le Program in History and Philosophy of Science and Technology, le Taube Center for Jewish Studies, le Michelle R. Clayman Institute for Gender Research, ou bien encore le Freeman Spogli Institute for International Studies qui réunit des internationalistes.

Le Stanford Humanities Center rassemble des chercheurs représentant toute la gamme des sciences humaines et sociales autour de thèmes d’études communs comme la « culture française ».

Quant au Center for Computer Assisted Research in the Humanities, il concentre à vrai dire son activité sur la musique depuis ses débuts en 1984 (développement de base de données et de logiciels).

Au sein du Social Science History Institute, il existe un groupe de recherche qui consacre ses travaux à l’histoire du Congrès américain, un autre à l’histoire sociale de la production électrique aux Etats-Unis (1880-1925).

Depuis peu, le Martin Luther King, Jr. Research and Education Institute fait partie du Center for Comparative Studies in Race and Ethnicity. Cinq cours concernant Luther King et le mouvement pour les droits civiques pour la classe sont accessibles en ligne : le boycott des bus de Mongomery en 1955-1956 comme modèle historique de luttes sociales, la campagne non violente de Birmingham en 1963, la croisade des enfants et le rôle de la jeunesse afro-américaine, le discours du 4 avril 1967 contre la guerre du Vietnam, une étude comparée des idées et des stratégies politiques de Martin Luther King et de Malcom X. On y trouvera une présentation des objectifs, une progression, des méthodes d’analyse y compris des jeux de rôle, des archives et des documents originaux.

Ils enseignent l’histoire de l’Europe contemporaine :

Keith Michael Baker : Révolution française ; Condorcet ; Maupéou ; imaginaire politique.

James P Daughton : France ; IIIe République ; politique coloniale ; Indochine ; Madagascar ; Polynésie.

David Holloway : URSS sous Staline ; bombe atomique ; guerre des fusées.

Norman Naimark : occupation soviétique de l’Allemagne ; « purification ethnique » et génocide en Europe.

Paul Robinson : Europe ; histoire des idées ; psychanalyse ; sexualité et homosexualité ; opéra ; Freud ; Reich ; Marcuse.

Aron Rodrigue : Juifs ; Espagne ; France ; Alliance israélite universelle ; Turquie ottomane.

Priya Satia : Grande-Bretagne ; impérialisme et colonialisme ; Arabie ; espionnage ; espace aérien.

James J Sheehan : Allemagne au XIXe siècle ; esthétique et institutions culturelles ; État et monopole de la violence en Europe.

Peter Stansky : Grande-Bretagne ; parti libéral ; Gladstone ; Churchill ; parti travailliste et la Grande Guerre ; Orwell.

Amir Weiner : URSS ; sortie de guerre ; annexions de 1939-1940.

Un cycle de conférences exceptionnel

Des conférenciers prestigieux sont invités dans le cadre des « Stanford Presidential Lectures in the Humanities and Arts ». Chaque intervenant est l’objet d’une présentation de son parcours, d’une sélection bibliographique, d’extraits d’ouvrages accessibles en ligne.

On relèvera les interventions de l’historienne du genre Joan W Scott, du chorégraphe Merce Cunningam, du philosophe des sciences Bruno Latour en version audio, du spécialiste de l’Antiquité tardive Peter Brown, de l’historien des cultures écrites Roger Chartier… Certaines sont disponibles en ligne en version audio ou vidéo.

Cursus des étudiants d’histoire à Stanford

Les étudiants de licence peuvent bénéficier de programmes interdisciplinaires qui combinent l’histoire avec la littérature et les arts, la médecine, le patrimoine, le droit. Ils ont en outre la possibilité de publier leurs premiers articles dans une revue qui leur est dédiée depuis 1991 : Herodotus. Dans l’édition du printemps 2008 (p. 5-24), on trouve un article tout à fait original sur « l’école sioniste de Manchester » qui a accueilli et secondé Chaim Weizmann entre son arrivée en Angleterre en 1904 et la déclaration Balfour de 1917. On notera combien le curriculum leur impose non seulement de parcourir les périodes de l’Histoire, mais également d’embrasser les différents espaces continentaux.

Certains étudiants sont distingués et bénéficient de conditions de travail privilégiées pour accomplir un mémoire de fin d’études en sus des enseignements obligatoires. Enfin, il est rappelé que les compétences de lecture critique et d’écriture des étudiants d’histoire sont particulièrement recherchées par les entreprises privées.

Les étudiants acceptés en thèse (Philosophical Dissertation en 4 à 6 ans) sont au nombre de 15 par an environ pour plus de 300 demandes. Ils bénéficient d’un système d’aides. La capacité des docteurs en histoire à trouver un emploi dans le secteur privé est assurément un motif de fierté pour cette université.

La liste des enseignements dispensés en licence et master suffit à rendre compte de la puissance de frappe du département d’histoire de l’université de Stanford.

Les enseignements dispensés en histoire ressortissent de 14 champs de compétence.

Patrick Clastres

Patrick Clastres

 


imprimer

Newsletter

  • Consultez fréquemment les rubriques dynamiques de cette colonne. Elles sont régulièrement mises à jour.

Champ libre

  • Histoire@Politique est également disponible sur CAIRN
  • lire la suite

Comptes rendus

  • • Rachel Applebaum, Empire of Friends. Soviet Power and Socialist Internationalism in Cold War Czechoslovakia
  • Historienne de l’Union soviétique et de l’Europe centrale, Rachel (...)
  • lire la suite
  • • Réflexions autour d’une exposition et de son catalogue : «Otto Freundlich (1878-1943), la révélation de l’abstraction»
  • En 1937 s’ouvre à Munich l’exposition itinérante « Art dégénéré », événement (...)
  • lire la suite
  • • Julian Jackson, De Gaulle. Une certaine idée de la France
  • Certains seront tentés de dire : « Encore une biographie de (...)
  • lire la suite
  • Mr Jones au pays des Soviets
  • L’Ombre de Staline de la réalisatrice polonaise Agnieszka Holland (née en 1948) met en (...)
  • lire la suite
  • • Nathalie Berny, Défendre la cause de l’environnement. Une approche organisationnelle
  • Dans cet ouvrage tiré de son habilitation à diriger des (...)
  • lire la suite
  • • Maria Grazia Meriggi, Entre fraternité et xénophobie. Les mondes ouvriers parisiens dans l’entre-deux-guerres et les problèmes de la guerre et de la paix,
  • Maria Grazia Meriggi, professeure à l’Université de Bergame, spécialiste (...)
  • lire la suite
  • • Marie Moutier-Bitan, Les champs de la Shoah. L’extermination des Juifs en Union soviétique occupée 1941-1944
  • Alors que la connaissance historique autour de la Shoah et (...)
  • lire la suite
  • • Łukasz Stanek, Architecture in Global Socialism : Eastern Europe, West Africa and the Middle East in the Cold War
  • Depuis la synthèse rédigée en 2011 par David Engerman[1], (...)
  • lire la suite
  • • Relire Tardieu et le comprendre
  • André Tardieu, La paix, Paris, Perrin, 2019, préface de Georges (...)
  • lire la suite
  • • Offenser le chef de l’État en France
  • L’imposant volume proposé par le professeur de droit public (...)
  • lire la suite
  • • Une loi pour les archives : l’étape majeure de 1979 en France
  • Si la loi du 3 janvier 1979 sur les archives a (...)
  • lire la suite
  • • Paul Vaillant-Couturier l’écrivain
  • L’ouvrage Paul Vaillant-Couturier : écriture et politique publié aux Éditions (...)
  • lire la suite
  • La Llorona de Jayro Bustamante (2019)
  • Les dictatures latino-américaines ont toujours été une source d’inspiration (...)
  • lire la suite
  • • Jérôme Pozzi (dir.), De l’attachée de presse au conseiller en communication. Pour une histoire des spin doctors
  • Cet ouvrage dirigé par Jérôme Pozzi est issu d’une journée (...)
  • lire la suite
  • • Xavier Paulès, La République de Chine. Histoire générale de la Chine (1912-1949)
  • Ses lecteurs sauront d’emblée gré à Xavier Paulès du (...)
  • lire la suite
  • • Catherine Davies, Transatlantic Speculations. Globalization and the Panics of 1873
  • La crise financière de 2007-2008 a, par son caractère inattendu, (...)
  • lire la suite
  • Œuvres de Jean Jaurès
  • Lire Jaurès dans le texte, au jour le jour, comme nous y (...)
  • lire la suite
  • • Jean Baubérot, La loi de 1905 n’aura pas lieu, tome 1 : L’impossible loi de liberté (1902-1905)
  • Cet ouvrage constitue la première pierre d’une entreprise historiographique (...)
  • lire la suite

Partager

  • ISSN 1954-3670