Histoire@Politique : Politique, culture et société

MaillageCette rubrique présente un inventaire raisonné et commenté de liens vers des sites Internet de Centres de recherche et de départements d’histoire contemporaine répartis entre les différents continents.

Université de Dakar (Sénégal)

Patrick Clastres

Avec plus de 40 000 étudiants, l’Université de Dakar (UCAD) est la principale université du Sénégal et de l’Afrique de l'Ouest. Elle est la plus ancienne des universités d'Afrique noire d'expression française. Elle a pris en 1987 le nom de l'historien et anthropologue Cheikh Anta Diop (1923-1986).

Dans sa thèse de doctorat préparée sous la direction de Marcel Griaule, Cheikh Anta Diop affirmait que l'Égypte antique était peuplée d'Africains noirs et que la langue et la culture égyptiennes se sont ensuite diffusées dans l'Afrique de l'Ouest. Aujourd’hui largement rejetée par la communauté scientifique, sa thèse trouve ses défenseurs regroupés depuis 1992 autour de la revue Ankh. Revue d’Egyptologie et des civilisations africaines.

Le Département d’Histoire de l’UCAD

Le Département d’Histoire de la Faculté des Lettres et Sciences humaines a vu le jour en 1965. Il accueille aujourd’hui un millier d’étudiants répartis dans trois cycles d’études. Les enseignements et la recherche portent principalement sur les sociétés africaines, mais restent ouverts à l’histoire des autres continents.

Deux programmes de recherche concernent plus particulièrement l’histoire :

« Les esclavages et les traites » dirigé par Ibrahima Thioub ;

« Des usages politiques de la culture » en début de lancement.

Le Département publie deux revues scientifiques et un journal de vulgarisation des résultats de la recherche sur l’histoire et le patrimoine africain :

la Revue sénégalaise d’histoire (année 1981 seulement en ligne)

les Cahiers Histoire et Civilisation (abstracts des dossiers « enfance » et « violence » de l’année 2008)

Patrimoine & Histoire en Afrique : Recherches et Expériences (PHARE depuis mai 2008).

Une liste des thèses et mémoires soutenus en histoire à l’UCAD est en outre disponible en ligne. On pourra y trouver le mémoire de maîtrise de l’actuel directeur Ibrahima Thioub consacré au Rassemblement démocratique africain et à la lutte anti-coloniale de 1946 à 1958.

L'Institut fondamental d'Afrique noire (IFAN)

L’Institut fondamental d’Afrique noire (IFAN) est la principale institution de recherche au Sénégal. Il a pris en 1966 la suite de l’Institut français d’Afrique noire, dirigé par Théodore Monod et qui avait lui-même pour antécédent le Comité d’études historiques et scientifiques de l’AOF (1915). Le tome 1 du Bulletin de l’IFAN (série B pour les sciences humaines) et le numéro 1 des Notes africaines sont parus pour la première fois le 1er janvier 1939.

Ce laboratoire mène des activités et des travaux de recherche et de publications dans les domaines de l’histoire politique (institutions et pouvoir), de l’histoire économique et du développement.

Cinq colloques ont été organisés entre 1996 et 2004 :

  • « Civilisation islamique en Afrique de l’Ouest », Dakar, 26-30 décembre 1996 ;
  • « Gorée dans la Traite atlantique : mythes et réalités », Gorée, 7-8 avril 1997 ;
  • « La Traite négrière à Saint-Louis et dans son arrière pays », (Saint-Louis du Sénégal) : 18-19-20 décembre 1998 ;
  • « Femmes, Savoirs, Sciences et Développement durable » IFAN Ch. A. Diop /Prélude/Enda TM/Chaire UNESCO, Dakar, 18-22 mars 2003 ;
  • « Anthropologie, Archéologie, Muséologie en Afrique de l’Ouest en hommage à Guy Thimans », Dakar, Gorée, Saint-Louis, 13-16 décembre 2004.

Revues africanistes

Il existe bien d’autres institutions de recherche et revues qui ont pour objet l’Afrique de l’Ouest et, plus généralement, l’Afrique. Appartenant au genre africaniste et aux « African studies », elles font une place certaine aux travaux historiques.

Fondé en 1958, le Centre d'étude d'Afrique noire (CEAN) est l'un des principaux centres d'analyse du politique en Afrique (UMR 5115 du CNRS et de l’IEP de Bordeaux, également affiliée à la FNSP). Créés en 1960 par Georges Balandier et édités par l'École des hautes études en sciences sociales, les Cahiers d’Études africaines privilégient une approche anthropologique et historique, tout en étant interdisciplinaire. Ils traitent de l’Afrique, des Antilles et des Amériques noires dans toutes leurs extensions. Jusqu’à l’année 1999, les numéros sont disponibles en ligne sur Persée. Le numéro triple de l’année 2010 revient sur les cinquante années d’existence de la revue et propose un bilan de la recherche africaniste.

Du côté nord-américain, on notera d’abord la création en 1957 de l’African Studies Association (ASA). Basée aux États-Unis et dotée du statut d’ONG, l’ASA pilote deux revues plutôt versées du côté de l’anthropologie : African Studies Review (Université du Massachusetts) et History of Africa. A Journal of Method (Université du Wisconsin). Plus récente est l’Association canadienne des études africaines (qui a sa revue depuis 1967).

Ils enseignent l’histoire moderne et contemporaine à l’Université Cheikh Anta Diop :

  • Daha Chérif Ba : Sénégal, criminalité, marginalité, exclusion, culture populaire, foyers coraniques ;
  • Boubacar Barry : Sénégal avant la conquête, commerce, Islam ;
  • Ndiouga Benga : Sénégal, Dakar, histoire urbaine, politiques municipales, contrôle, citoyenneté, jeunes, musique ;
  • Kalidou Diallo : AOF, nationalisme, syndicalisme, enseignants, anciens combattants
  • Mamadou Moustapha Dieng : Saint-Louis du Sénégal, lycée Faidherbe, santé, maladies, épidémies, Blaise Diagne ;
  • Mamadou Fall : Indochine, politique économique, Sénégal, commerce, invention de l’Atlantique, globalisation ;
  • Rohaya Fall : Sénégal, conquête et résistances, femmes, pouvoir, élections ;
  • Omar Guèye : Sénégal, mouvement syndical, grève de 1946, alcool, vêtement, patrimoine oral ;
  • Mor Ndao : Dakar, ravitaillement, maladies infantiles, malnutrition, histoire de la santé ;
  • Abderrahmane Ngaidé : Mauritanie, Casamance, Etat et nation, Islam, marabouts, africanité, identité, culture ;
  • Sokhna Sané : AOF, armes à feu, trafic ;
  • Ibrahima Seck : Sénégal, Louisiane, traite négrière, Mississipi, Blues culture ;
  • Ibrahima Thioub : Afrique de l’Ouest, Sénégal, historiographie, politiques culturelles, esclavage, traite, prison coloniale, jeunes, marginaux.

Le portail « Histoire de l’Afrique de l’Ouest »

Ce site est l’œuvre commune d’historiens issus de plusieurs universités ouest-africaines.

Sa devise est un proverbe africain bien connu désormais : « Aussi longtemps que les lions n’auront pas leur historien, les récits de chasse tourneront toujours à la gloire du chasseur. »

On y trouve cinq catégories de documents :

[Liens consultés le 14 février 2011]

Patrick Clastres

 


imprimer

Newsletter

  • Consultez fréquemment les rubriques dynamiques de cette colonne. Elles sont régulièrement mises à jour.

Champ libre

  • Histoire@Politique est également disponible sur CAIRN
  • lire la suite

Comptes rendus

  • • Cyril Grange, Une élite parisienne : les familles de la grande bourgeoisie juive, 1870-1939,
  • Dans la lignée de ses précédents travaux, notamment Les (...)
  • lire la suite
  • • Sébastien Ledoux, Le Devoir de mémoire. Une formule et son histoire,
  • Le livre de Sébastien Ledoux, issu d’une thèse de doctorat (...)
  • lire la suite
  • • « Nous et les autres, des préjugés au racisme »
  • Du « Je est un autre » des poètes et des (...)
  • lire la suite
  • • Pierre Birnbaum, Léon Blum. Un portrait,
  • Léon Blum fait partie non seulement du Panthéon de la (...)
  • lire la suite
  • • Laurent Martin (ed.), Les Censures dans le monde: XIXe-XXIe siècle
  • This volume presents the papers delivered at a conference (...)
  • lire la suite
  • • « Ciao Italia ! Un siècle d’immigration et de culture italienne en France (1860-1960)»
  • Ciao Italia ?, pour reformuler sans exclamation, mais de manière (...)
  • lire la suite
  • • L’économie sociale, une histoire enfin accessible
  • La grande oubliée de l’histoire sociale ? L’histoire de l’économie sociale occupe une place marginale (...)
  • lire la suite
  • • «Présumées coupables, XIVe-XXe siècles»
  • Ce sont à des homo criminalis « présumées coupables » que (...)
  • lire la suite
  • • Face à l’histoire : retour sur l’exposition «Soulèvements»
  • En 1996, Jean-Paul Ameline organisait au Centre Pompidou une exposition (...)
  • lire la suite
  • • « Gilles Martinet : un parcours intellectuel et politique à gauche »
  • Le colloque qui s’est tenu à Sciences Po le (...)
  • lire la suite
  • • Julie Maeck, Matthias Steinle (dir.), L’image d’archives. Une image en devenir,
  • Les images d’archives ou dites d’archives sont omniprésentes dans (...)
  • lire la suite
  • • Emmanuel Jousse, Les hommes révoltés. Les origines intellectuelles du réformisme en France (1871-1917)
  • Ce livre porte un titre un peu étrange, vite explicité par (...)
  • lire la suite
  • • Max Schiavon, Mussolini, un dictateur en guerre,
  • Les grands dirigeants politiques ayant conduit leur pays en (...)
  • lire la suite
  • • Olivier Feiertag, Michel Margairaz (dir.), Les banques centrales et l’État-nation. The Central Banks and the Nation-State,
  • La très active Mission historique de la Banque de France (...)
  • lire la suite
  • Silence, directed by Martin Scorsese. On the Crossroads of History and Fiction
  • The Martin Scorsese film Silence is a fairly faithful (...)
  • lire la suite
  • • Jean-Noël Jeanneney, Un Attentat. Petit-Clamart, 22 août 1962,
  • The writer Frederick Forsyth, formerly Paris correspondent for The (...)
  • lire la suite
  • • Jean-Michel Guieu, Gagner la paix (1914-1929),
  • Le 11 novembre 1918, les Alliés, vainqueurs de la guerre, réagissent (...)
  • lire la suite
  • • Caroline Rolland-Diamond, Black America. Une Histoire des luttes pour l’égalité et la justice,
  • A couple of years back I taught American History (...)
  • lire la suite
  • • « Kollektsia ! Art contemporain en URSS et en Russie. 1950-2000 »
  • L’exposition « Kollektsia ! Art contemporain en URSS et en Russie. (...)
  • lire la suite
  • • À propos de la parution de l’Histoire mondiale de la France
  • Je vous remercie cordialement de cette invitation[1] à rendre compte de l’Histoire mondiale (...)
  • lire la suite
  • • Thibaut Rioufreyt, Les socialistes français face à la Troisième voie britannique,
  • Le livre de Thibaut Rioufreyt présente un double intérêt : (...)
  • lire la suite

Partager

  • ISSN 1954-3670