Histoire@Politique : Politique, culture et société

MaillageCette rubrique présente un inventaire raisonné et commenté de liens vers des sites Internet de Centres de recherche et de départements d’histoire contemporaine répartis entre les différents continents.

Université nationale autonome du Mexique (UNAM)

Patrick Clastres

BibliothèqueFondée en 1910 avec pour marraines les universités de Salamanque, Paris et Berkeley, l’Université nationale autonome du Mexique (UNAM) bénéficie d’un long passé : université royale et pontificale au temps de la Nouvelle Espagne (1553) et université nationale et pontificale à l’indépendance. L’histoire de l’UNAM est très intimement liée à l’histoire politique intérieure mexicaine comme le démontre la chronologie historique mise en ligne. Il faut compter également avec l’arrivée d’intellectuels et universitaires espagnols ayant fui la dictature franquiste.

Le portail de l’UNAM est accessible en langue espagnole comme en langue anglaise.

Le rôle social de l’historien mexicain selon l’UNAM

Localisé au sein de la Faculté des lettres et de philosophie, le Collège d’histoire pour étudiants de premier cycle trouve son origine dans une initiative de l’année 1914, tandis que les premiers diplômes de maîtrise et de doctorat sont délivrés au cours des années trente. Une rapide recension des manières d’écrire l’histoire du Mexique (soldats-chroniqueurs du XVIe siècle, érudition et positivisme du XIXe siècle, histoire officielle ou partisane des années révolutionnaires) est accessible en ligne.

Il est d’usage, au Mexique, d’insister sur le rôle social de l’historien : orientation de l’opinion publique, veille à propos des problèmes concernant le Mexique et le reste de la planète, formation de l’identité nationale. Regroupés sous l’appellation de post-gradués, les étudiants de master et de doctorat sont orientés vers une histoire nationale positionnée entre les avancées de la globalisation et la résistance des identités régionales et locales. Ils sont censés contribuer à la préservation de la mémoire collective, à la réflexion sur la perte des valeurs dans les espaces social et politique. Quatre champs de savoirs sont ici privilégiés : historiographie et théorie de l’histoire, histoire pré-hispanique (autrefois rattachée au département d’archéologie), histoire coloniale, histoire économique et politique, sociale et culturelle du Mexique aux XIXe et XXe siècles replacé dans son environnement nord-américain, européen et latino-américain. Sur l’enseignement de l’histoire au Mexique, on se référera à l’ouvrage publié et coordonné par Luz Elena Galvan Lafarga : La formación de una consciencia histórica.

Faire ses études d’histoire à l’UNAM

L’étudiant de licence est lui aussi investi d’une mission similaire : pensée critique et conscience historique aux fins de peser sur les transformations de la société. En sus des deux filières professionnelles classiques (recherche et enseignement), d’autres avenirs sont présentés comme possibles dans l’administration, les musées, les galeries d’art, l’édition, le journalisme, les banques, les entreprises en général. Le cursus de l’étudiant de licence comprend huit semestres avec une initiation à la recherche dès la première année, une formation historiographique lourde (histoire du Mexique, histoire générale), un accent mis sur les théories et la philosophie de l’histoire. Outre la possibilité de se frotter aux autres civilisations entre Antiquité et période contemporaine, priorité est donnée à l’histoire moderne et contemporaine du Mexique, notamment à l’histoire de la colonisation. Dans le droit fil de leur formation, les étudiants ont organisé en octobre 2009 leur 2e colloque « Les nouveaux sentiers de Clio » avec pour thème, cette fois-ci : « Comment produisons-nous l’histoire ? »

Depuis 2007, l’UNAM développe une politique de mise en ligne de revues spécifiques à chaque cycle d’enseignement (philosophie, études latino-américaines, histoire). Dans le premier numéro de l’Anuario de Historia, on relèvera, en particulier, l’article de Lothar Knauth intitulé « Un savoir historique pour le futur », dans lequel l’auteur combat les écritures européocentrées de l’histoire. Passé par l’université de Kansas City, titulaire d’un doctorat d’histoire de Harvard (1970), Lothar Knauth (cliquer sur « Planta Académica ») est le seul historien à disposer d’une page de chercheur accessible en ligne depuis le portail de l’UNAM. Nombre de ses collègues figurent, à vrai dire, sur le site du Centre d’études historiques du Collège du Mexique.

Patrick Clastres

 


imprimer

Newsletter

  • Consultez fréquemment les rubriques dynamiques de cette colonne. Elles sont régulièrement mises à jour.

Champ libre

  • • Vidéo de la table ronde « À l'Est, rien de nouveau ? Pour une histoire visuelle de la nouvelle Europe » aux Rendez-Vous de Blois (13 octobre 2018)
  • Si vous n’avez pas pu assister à la table ronde, « À l'Est, rien (...)
  • lire la suite
  • Histoire@Politique est également disponible sur CAIRN
  • lire la suite

Comptes rendus

  • • Masha Cerovic, Les Enfants de Staline. La guerre des partisans soviétiques, 1941-1944,
  • Elem Klimov’s apocalyptic master piece of 1985 “Come and See” (...)
  • lire la suite
  • • Hélène Camarade, Élizabeth Guilhamon, Matthias Steinle, Hélène Yèche (dir.), La RDA et la société postsocialiste dans le cinéma allemand après 1989,
  • Qui en 2003 n’a pas vu le film Good Bye Lenin !, puis en 2007 La Vie des autres ? (...)
  • lire la suite
  • • François Dosse, La Saga des intellectuels français,
  • L’histoire des intellectuels est entrée dans l’heure des bilans (...)
  • lire la suite
  • • Élise Petit, Musique et politique en Allemagne, du IIIe Reich à l’aube de la guerre froide,
  • Avec Musique et politique en Allemagne, réécriture de sa (...)
  • lire la suite
  • • Nicolas Patin, Krüger : un bourreau ordinaire,
  • Friedrich Wilhelm Krüger, chef suprême de la SS et de la (...)
  • lire la suite
  • • Masha Cerovic, Les Enfants de Staline. La guerre des partisans soviétiques, 1941-1944,
  • Elem Klimov’s apocalyptic master piece of 1985 “Come and See” (...)
  • lire la suite
  • • Nicole Edelman, L’impossible consentement : l’affaire Joséphine Hugues,
  • En 1865, Timothée Castellan, un mendiant de 25 ans, est déclaré (...)
  • lire la suite
  • • Pierre Rosanvallon, Notre histoire intellectuelle et politique, 1968-2018,
  • Patiemment, obstinément, rigoureusement, Pierre Rosanvallon trace son sillon intellectuel (...)
  • lire la suite
  • • Audrey Kichelewski, Les Survivants. Les Juifs de Pologne depuis la Shoah,
  • Faire l’histoire des juifs en Pologne après la Seconde (...)
  • lire la suite
  • • Sarah Gensburger et Sandrine Lefranc, À quoi servent les politiques de mémoire ?,
  • Auteures de nombreux travaux sur la mémoire et la justice (...)
  • lire la suite
  • • Gilles Richard, Histoire des droites en France de 1815 à nos jours,
  • L’ouvrage de Gilles Richard se place délibérément dans une (...)
  • lire la suite
  • • « Mémoire des massacres du XXe siècle »
  • Le Mémorial de Caen a accueilli du 22 au 24 novembre 2017 (...)
  • lire la suite
  • • Raoul Hausmann (1886-1971) et sa production photographique dans les tourments de l’histoire
  • Après avoir été présentée au Point du Jour de (...)
  • lire la suite
  • • Emmanuel Saint-Fuscien, Célestin Freinet, un pédagogue en guerres, 1914-1945,
  • C’est avec une certaine délectation que nous nous sommes (...)
  • lire la suite
  • • Raffaella Perin, La radio del papa. Propaganda e diplomazia nella seconda guerra mondiale,
  • L’ouvrage de Raffaella Perin sur Radio Vatican est la (...)
  • lire la suite
  • Transit, film réalisé par Christian Petzold (2018)
  • Dans les années 1930, des centaines d’Allemands, juifs ou opposants (...)
  • lire la suite
  • • Alexis Vrignon, La naissance de l’écologie politique en France. Une nébuleuse au cœur des années 68,
  • Dans le champ de l’écologie politique, la catégorie du (...)
  • lire la suite
  • Après la guerre, film réalisé par Annarita Zambrano (2017)
  • Verres de lunettes opaques ou presque, silhouette épaisse, barbe (...)
  • lire la suite

Partager

  • ISSN 1954-3670