Histoire@Politique : Politique, culture et société

MaillageCette rubrique présente un inventaire raisonné et commenté de liens vers des sites Internet de Centres de recherche et de départements d’histoire contemporaine répartis entre les différents continents.

Western Cape University et l'université du Witwatersrand (Wits, Johannesburg)

Patrick Clastres

© 20080224U-MAfricaTrip. Source : http://picasaweb.google.com/lh/photo/MCYPWZ91P-Y0P4yOWNjYrAEn 1981, Marc Ferro alertait la communauté historienne sur la persistance d’une « histoire blanche » dans le cas unique de l’Afrique du Sud (Comment on raconte l’histoire aux enfants, Paris, Payot, rééd. 1992). Plus récemment, François-Xavier Fauvelle-Aymard (Histoire de l’Afrique du Sud, Paris, Le Seuil, 2006) attirait l’attention sur les black histories, sur les compétitions identitaires (cas des funérailles quasi nationales de la Vénus hottentote en 2002), sur la forêt de lieux de mémoire et de sites touristiques et sur le rôle joué par la Commission Vérité et réconciliation de 1996 dans la production d’une histoire commune à la nation sud-africaine.

Les institutions qui sont présentées ici ont incontestablement joué un rôle essentiel dans ce mouvement de rééquilibrage de l’histoire au profit de la « nation arc-en-ciel ».

Histoire blanche, histoire noire, histoire post-moderne

Il est possible de prendre la mesure de l’historiographie sud-africaine en consultant l’article mis en ligne sur le site de l’université de Stellenbosch par Wessel Visser.

L’auteur repère cinq écoles historiographiques : l’école impériale britannique dès 1855 avec William C. Holden, l’école des pionniers blancs avec George McCall Theal en 1871, l’école nationaliste afrikaner dès 1876, l’école libérale de l’entre-deux-guerres née en réaction contre la paupérisation des Blancs et la misère des Noirs et qui aboutira, en 1969-1971, à l’incontournable Oxford History of South Africa, l’école révisionniste ou radicale à compter des années 1970.

Dans ce dernier cas, il s’est agi de combler un vide historiographique en réintroduisant les Noirs dans l’histoire de l’Afrique du Sud. Ici, l’histoire sociale a dominé, influencée d’ailleurs par l’École des Annales, jusqu’à l’apparition d’une histoire politique (mouvements populaires, développement d’une conscience politique) et culturelle dans les années 1980. D’abord envisagé comme une histoire de l’African National Congress (ANC), le projet de recherche piloté par le South African Democracy Education Trust s’est finalement transformé en une histoire du processus démocratique couvrant les décennies 1960-1990.

Depuis les changements survenus en 1994, toutes ces historiographies se retrouvent plus ou moins orphelines. Des tendances nouvelles se dégagent pourtant, mais qui aboutissent à un éclectisme ne permettant pas encore l’écriture de nouvelles synthèses historiques :
- Gender studies, masculinité, homosexualité ;
- mémoire et sa valeur rédemptrice : par exemple, l’histoire de la Commission Vérité et réconciliation de 1996 ;
- politique patrimoniale, lieux de mémoire, mythes nationaux ;
- identités des minorités ;
- sports et politique ;
- loisir et tourisme ;
- écologie et environnement (politiques de l’eau, histoire animalière et végétale) ;
- médecine et maladies ;
- histoire orale.

Pour finir, l’auteur signale deux nouvelles perspectives, l’une qui relève davantage de la sociologie universitaire – que l’histoire de l’Afrique du Sud ne soit plus seulement écrite par « des mâles de langue anglaise » –, l’autre qui interroge « l’exceptionnalisme sud-africain » dans le cadre d’une histoire pensée à l’échelle continentale.

Wessel Visser et ses collègues mettent à disposition une quarantaine d’articles académiques. Leur université est un Gymnasium protestant hollandais, devenu college en 1881 et université en 1918.

Western Cape University (Le Cap) : une histoire émancipatrice

L’université de Western Cape présente son histoire comme liée à la lutte contre l’apartheid : loi de création en 1959 comme « college for coloured people », statut universitaire en 1970, premier recteur noir en 1975 à l’issue d’une campagne de protestation, rejet formel de l’idéologie de l’apartheid en 1982, autonomie universitaire en 1983 qui en fait un foyer intellectuel pour la gauche et permet une politique d’ouverture sociale, projets de recherche innovants, formation d’une partie des cadres de la nouvelle Afrique du Sud.

Le département d’histoire a développé un certain nombre de spécialités : histoire des femmes et du genre, histoire officielle, histoire visuelle, histoire agraire et de la propriété du sol, histoire de l’émancipation, histoire urbaine, histoire de l’Afrique.

La revue annuelle Kronos est une publication du département d’histoire et du Centre for Humanities Research. Il est possible d’accéder à la liste des articles publiés depuis 1979.

Wits (Johannesburg) : l’histoire des travailleurs et des miséreux

L’université du Witwatersrand (Wits) est établie à Johannesburg depuis 1922, sur les fondations d’une ancienne École des mines. Depuis lors, et malgré les injonctions des gouvernements d’apartheid, Wits a entretenu une réputation d’université anti-discrimination.

Installé au sein de l’École des sciences sociales et spécialisé en histoire sociale, le département d’histoire organise sa recherche autour d’un Atelier ad hoc depuis 1977. On accède en ligne à une liste d’ouvrages publiés sur l’histoire des travailleurs et des miséreux sud-africains, sur l’histoire de la culture ouvrière et populaire. Comme l’autre objectif du département est de mettre à disposition du grand public des outils et des synthèses, on ne manquera pas de télécharger un remarquable livret méthodologique d’histoire orale à destination des enseignants. Des conseils judicieux sont en outre donnés à qui veut connaître les exigences de l’essai historique à la manière anglo-saxonne (écriture et présentation).

Une production historique naissante dans les anciens bantoustans et nouveaux États voisins

Par manque de moyens économiques et humains, certains départements d’histoire peinent à développer leur secteur recherche, souvent au sein de jeunes universités, comme au Zululand.

Le département d’histoire du Howard College au sein de l’université du KwaZulu-Natal à Durban publie, depuis 1978, le Journal of Natal and Zulu History, une revue intégralement en ligne.

On signalera également le cas de l’université du Swaziland. Issue de l’université primitive du Lesotho/Bostwana/Swaziland et du collège universitaire catholique Pie XII à Rome, l’université du Swaziland offre une large palette d’enseignements d’histoire regroupés par grandes aires régionales pour la seule Afrique (du Sud, du Nord, de l’Ouest, de l’Est, centrale) ou pour le large monde (Europe depuis 1789, Russie depuis 1861, États-Unis depuis 1865, Amérique latine, Chine et Asie du Sud-Est).

South Africa History on Line

South Africa History on Line est un site dédié à l’histoire des black communities, avec comme devise « Réécrire l’histoire, soumettre à la critique notre passé, renforcer l’enseignement de l’histoire ». Financé par deux organisations non gouvernementales (ONG) – Fondation Ford et Ireland Aid –, ce site à destination du grand public et des scolaires veut redonner leur place dans l’histoire de l’Afrique du Sud à « tous ceux qui se sont battus pour construire une communauté d’êtres humains, une démocratie non-raciale, une diversité culturelle ».

De très nombreuses ressources sont disponibles en ligne, de qualité très variable : chronologies, biographies, monographies.

On pourra, par exemple, consulter le portail consacré à l’apartheid ou bien celui dédié à Nelson Mandela qui vaut essentiellement pour ses documents et archives (lettres de prison, enregistrements audio et vidéo, discours, galerie photographique, etc.).

Patrick Clastres

 


imprimer

Newsletter

  • Consultez fréquemment les rubriques dynamiques de cette colonne. Elles sont régulièrement mises à jour.

Champ libre

  • • Retour sur les 19e Rendez-vous de l'histoire à Blois
  • lire la suite
  • Histoire@Politique est également disponible sur CAIRN
  • lire la suite

Comptes rendus

  • • Michel Christian, Camarades ou apparatchiks ? Les communistes en RDA et en Tchécoslovaquie (1945-1989),
  • L’ouvrage est la version publiée et enrichie de la thèse (...)
  • lire la suite
  • • « Henri Wallon (1879-1962), un itinéraire intellectuel et social engagé »
  • Le nombre relativement faible de travaux universitaires portant sur (...)
  • lire la suite
  • • Christophe Bellon, Aristide Briand : Parler pour agir,
  • Aristide Briand (1862-1932) a exercé durant près de trois (...)
  • lire la suite
  • • « Étienne Clémentel (1864-1936). Politique et action publique sous la Troisième République »
  • Le 6 octobre 2016 eut lieu à Paris, sous l’égide de (...)
  • lire la suite
  • • Sabrina Tricaud, L’entourage de Georges Pompidou (1962-1974). Institutions, hommes et pratiques,
  •  Avec cet ouvrage issu de sa thèse de doctorat, (...)
  • lire la suite
  • L’Histoire officielle
  • Plus de quarante ans après le coup d’État qui instaura (...)
  • lire la suite
  • • Jean-Louis Fabiani, Pierre Bourdieu. Un structuralisme héroïque,
  • On referme cet ouvrage intéressant sur la trajectoire, l’œuvre (...)
  • lire la suite
  • Colonia
  • En avril 2016, le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter (...)
  • lire la suite
  • • « Confrontations au national-socialisme (CNS) : hommes politiques, journalistes, publicistes, experts et intellectuels dans l’Europe francophone et germanophone (1919-1949) »
  • Les 13 et 14 octobre 2016 s’est tenue à Bordeaux, dans la (...)
  • lire la suite
  • • Olivier Zajec, Nicholas John Spykman. L’invention de la géopolitique américaine,
  • Spykman, universitaire organique de la « national security » et du containment de guerre froide ? (...)
  • lire la suite
  • • Gerd-Rainer Horn, The Spirit of Vatican II. Western European Progressive Catholicism in the Long Sixties,
  • Dans cet ouvrage écrit en anglais, Gerd-Rainer Horn, professeur (...)
  • lire la suite
  • • Jean-Noël Jeanneney, Clemenceau. Dernières nouvelles du Tigre,
  • « Il y a des gens qui rétrécissent par manque (...)
  • lire la suite
  • • Christophe Bellon, La République apaisée. Aristide Briand et les leçons politiques de la laïcité (1902-1919), vol. 1 : Comprendre et agir et vol. 2 : Gouverner et agir,
  • S’il est un sujet d’actualité, c’est bien la laïcité (...)
  • lire la suite
  • • Benoît Falaize, L’histoire à l’école élémentaire depuis 1945,
  • Parmi les historiens de l’éducation, peu d’entre eux s’intéressent (...)
  • lire la suite
  • • Danièle Voldman, Locataires et propriétaires. Une histoire française,
  • Danièle Voldman offre ici une synthèse historique très intéressante (...)
  • lire la suite
  • • Tal Bruttmann et Laurent Joly, La France anti-juive de 1936. L’agression de Léon Blum à la Chambre des députés,
  • Le 6 juin 1936, lorsque Léon Blum présente son gouvernement à (...)
  • lire la suite
  • • Hélène Bertheleu (dir.), Mémoires des migrations en France. Du patrimoine à la citoyenneté,
  • Derrière les divers phénomènes migratoires se cachent des mémoires (...)
  • lire la suite
  • • Alban Jacquemart, Les hommes dans les mouvements féministes. Socio-histoire d’un engagement improbable,
  • L’ouvrage d’Alban Jacquemart est tiré de sa thèse de (...)
  • lire la suite
  • Stefan Zweig, Adieu l’Europe. Vor der Morgenröte
  • « A morte de Zweig e um choque para todo o Brasil[1]. » « La mort de (...)
  • lire la suite
  • • Cindy R. Lobel, Urban Appetites, Food and Culture in Nineteenth-Century New York,
  • Urban appetites est un plat bien exotique sur la (...)
  • lire la suite
  • • Explorer et expérimenter les possibles pour défataliser l’histoire
  • Le livre de Quentin Deluermoz et Pierre Singaravélou a (...)
  • lire la suite
  • • « La Marine et (des) marins : 1914-1918. Une autre histoire de la France en guerre »
  • L’objectif du colloque « La Marine et les marins : 1914-1918 » (...)
  • lire la suite
  • • Bruno Poucet et David Valence (dir.), La loi Edgar Faure. Réformer l’université après 1968,
  • Cet ouvrage collectif, publié sous la direction de Bruno (...)
  • lire la suite
  • • Robert de Traz, Sur le front français. Verdun et l’Argonne,
  • Les reportages contemporains du premier conflit mondial forment une (...)
  • lire la suite
  • • Charles King, Minuit au Pera Palace. La naissance d’Istanbul,
  • L’auteur, Charles King, est un universitaire américain, professeur de (...)
  • lire la suite
  • • Angéline Escafré-Dublet, Culture et immigration. De la question sociale à l’enjeu politique, 1958-2007
  • Tiré d’une thèse, cet ouvrage étudie la dimension culturelle (...)
  • lire la suite
  • • Viviana Agostini-Ouafi, Éric Leroy du Cardonnoy et Caroline Bérenger (dir.), Récits de guerre France- Italie. Débarquement en Normandie et Ligne Gothique en Toscane,
  • Durant l’été 1944, plusieurs lignes de front apparaissent en Europe (...)
  • lire la suite
  • • Jean-François Eck, Pierre Tilly et Béatrice Touchelay (dir.), Espaces portuaires. L’Europe du Nord à l’interface des économies et des cultures 19e-20e siècles,
  • La fluidité et la continuité au-delà des frontières politiques (...)
  • lire la suite
  • • Paul Bijl, Emerging Memory. Photographs of Colonial Atrocity in Dutch Cultural Remembrance,
  • Dans le tumulte du scandale provoqué par l’exploitation coloniale (...)
  • lire la suite
  • • Robert Frank, Éric Roussel, Jean-Noël Jeanneney (dir.), Simon Nora. Moderniser la France,
  • Simon Nora (1921-2006) est un haut fonctionnaire dont la (...)
  • lire la suite
  • • « Internationales graphiques. Collections d’affiches politiques, 1970-1990 »
  • « Internationales graphiques ». Ou les combats en images. Tel aurait (...)
  • lire la suite
  • • Kevin McDermott, Communist Czechoslovakia, 1945-1989. A Political and Social History,
  • Plus d’un quart de siècle après la chute du régime (...)
  • lire la suite
  • • « Les souverainetés indigènes. Royautés, principautés, républiques et empires autochtones dans les mondes atlantiques (Amériques et Afrique, XVe-XIXe siècle) »
  • Le colloque international « Les souverainetés indigènes. Royautés, principautés, républiques (...)
  • lire la suite
  • • Charles-Louis Foulon, François Mitterrand. Un siècle de passions,
  • « Quand j’étais étudiant à Paris, je rêvais d’aventures. Je (...)
  • lire la suite
  • • Danièle Fraboulet, Michel Margairaz et Pierre Vernus (dir.), Réguler l’économie. L’apport des organisations patronales. Europe, XIXe-XXe siècles,
  • Cet ouvrage clôt un cycle et mérite à cet égard toute notre (...)
  • lire la suite
  • • Courts métrages documentaires de Krzysztof Kieślowski
  • À l’occasion du vingtième anniversaire de la mort du (...)
  • lire la suite
  • • Claude Boli, Patrick Clastres et Marianne Lassus (dir.), Le sport à l’épreuve du racisme du XIXe siècle à nos jours. Sports, xénophobie, racisme et antisémitisme,
  • En son temps, Pierre de Coubertin avait affirmé que (...)
  • lire la suite
  • • Frederick Cooper, Français et Africains ? Être citoyen au temps de la décolonisation,
  • Cette somme, ou plutôt ce monument, est désormais indispensable (...)
  • lire la suite
  • • Karl Schlögel, Le Berlin russe,
  • Retrouver les traces d’un monde disparu, telle est l’ambition (...)
  • lire la suite
  • • La puissance des images
  • Quelle puissance des images ? Telle est la question qui (...)
  • lire la suite

Partager

  • ISSN 1954-3670