Histoire@Politique : Politique, culture et société

Vari@rticles

Souveraineté eurasienne : un régime, une proposition, un exemple

Jane Burbank

Cet article propose et définit un type de souveraineté appelé « régime de souveraineté eurasienne ». L'interprétation se fonde sur une analyse, dans la très longue durée (du XIe siècle à nos jours), d’un mode de gouvernement s’exerçant dans une région stratégique pour l’affirmation de l’autorité politique russe, celle de Kazan et de ses environs. Les attributs principaux de ce régime sont le pouvoir supérieur du souverain (le khan, l’empereur), souvent issu d’un peuple étranger à la région ; la normalité des différences culturelles entre groupes de sujets; la gouvernance au moyen d’intermédiaires (conseils de villes, chefs de clans, autorités religieuses, et autres pouvoirs locaux); les relations personnelles, contractuelles et souples avec les pouvoirs "externes" le long de frontières mouvantes et, verticalement, dans les hiérarchies des serviteurs; la précarité des élites autour du souverain; et la pratique de révision des règlements ("a politics of re-making the rules"). La souveraineté est préservée et animée par les élites précaires qui s’engagent à la réfection des règles du jeu. La renégociation continue des contrôles sur multiples unités sociales et économiques par les élites autour du grand chef maintien et renforce le régime de souveraineté eurasienne.


Réinventer la commune ? Genèse de la commune mixte, une structure administrative inédite dans l’Algérie coloniale

Christine Mussard

Dans l’Algérie française de la fin des années 1860, l’État est à la recherche d’une organisation administrative du territoire conquis. Plusieurs formes communales se développent et parmi elles, la commune mixte. Pour ses concepteurs, la création de cette entité a une visée singulière : étendre la colonisation dans l’intérieur du pays par l’accroissement du peuplement européen dans des villages ; favoriser le contact colons/colonisés et le développement d’une « éducation civique » de ces derniers. C’est donc une construction transitoire vers la commune de plein exercice, telle qu’elle existe en métropole.


Les années 68 : moment programmatique. Le PCF et la CDU à la recherche de l’avenir

Mathieu Dubois

Les « années 68 » ont constitué dans la plupart des partis politiques d’Europe de l’Ouest un moment programmatique. Le nombre sans précédent et l’importance historique des programmes rédigés alors reflètent la volonté des partis de réagir à la « crise du temps » caractéristique de la période et au défi politique lancé par les mouvements étudiants en réaffirmant leur rôle social à travers leur capacité à proposer un projet d’avenir. Jamais les programmes ne tinrent une place aussi déterminante dans la propagande et l’activité militante, devenant un élément majeur de la transformation de l’engagement politique. Cet article propose une lecture alternative des programmes à l’aune du rapport au temps et d’une comparaison transnationale des évolutions du PCF et de la CDU, deux partis aux cultures nationales et partisanes opposées, mais au sein desquels le programme commun de gouvernement de la gauche (1972) et le Programme fondamental de la CDU (1978) jouèrent un rôle en bien des points similaire, réintroduisant au cœur de la politique la question du projet.


imprimer

Newsletter

  • Consultez fréquemment les rubriques dynamiques de cette colonne. Elles sont régulièrement mises à jour.

Champ libre

  • Histoire@Politique aux Rendez-Vous de l'Histoire de Blois - samedi 7 octobre 2017
  •  « La politique scientifique en France au 20e siècle entre État (...)
  • lire la suite
  • Histoire@Politique est également disponible sur CAIRN
  • lire la suite

Comptes rendus

  • • Catherine Collomp, Résister au nazisme. Le Jewish Labor Committee, New York, 1934-1945,
  • L’ouvrage de Catherine Collomp vient combler une lacune. L’histoire du Jewish Labor Committee (...)
  • lire la suite
  • • Retour sur l’exposition “World War I and the Visual Arts”
  • Pour commémorer « l’anniversaire de la Première Guerre mondiale », ou (...)
  • lire la suite
  • • Mathieu Fulla, Les socialistes français et l’économie (1944-1981), Une histoire économique du politique,
  • Le stéréotype d’incompétence économique suit le socialisme français comme (...)
  • lire la suite
  • • Fabien Théofilakis, Les Prisonniers de guerre allemands. France, 1944-1949,
  • L’ouvrage de Fabien Théofilakis se présente sous la forme (...)
  • lire la suite
  • • Philip Nord, Le New Deal français,
  • Le capitalisme d’État « à la française » a fait couler (...)
  • lire la suite
  • • Ronald Hubscher, Les aviateurs au combat, 1914-1918 : entre privilèges et sacrifices,
  • Historien du social, Ronald Hubscher a notamment travaillé sur (...)
  • lire la suite
  • • Olivier Wieviorka, Une Histoire de la Résistance en Europe occidentale,
  • Après ses études magistrales – La Résistance française (Perrin, 2013) et Le Débarquement en (...)
  • lire la suite
  • • Fabrice Grenard avec Jean-Pierre Azéma, Les Français sous l’Occupation en 100 questions,
  • Cet ouvrage est le quatrième opus d’une récente collection (...)
  • lire la suite
  • • Thomas Le Roux (dir.), Risques industriels. Savoirs, régulations, politiques d’assistance, fin XVIIe-début XXe siècle,
  • Cet ouvrage vient clore le programme « Histoire des risques (...)
  • lire la suite
  • • Cyril Grange, Une élite parisienne : les familles de la grande bourgeoisie juive, 1870-1939,
  • Dans la lignée de ses précédents travaux, notamment Les (...)
  • lire la suite
  • • Sébastien Ledoux, Le Devoir de mémoire. Une formule et son histoire,
  • Le livre de Sébastien Ledoux, issu d’une thèse de doctorat (...)
  • lire la suite
  • • « Nous et les autres, des préjugés au racisme »
  • Du « Je est un autre » des poètes et des (...)
  • lire la suite
  • • Pierre Birnbaum, Léon Blum. Un portrait,
  • Léon Blum fait partie non seulement du Panthéon de la (...)
  • lire la suite
  • • Laurent Martin (ed.), Les Censures dans le monde: XIXe-XXIe siècle
  • This volume presents the papers delivered at a conference (...)
  • lire la suite
  • • « Ciao Italia ! Un siècle d’immigration et de culture italienne en France (1860-1960)»
  • Ciao Italia ?, pour reformuler sans exclamation, mais de manière (...)
  • lire la suite
  • • «Présumées coupables, XIVe-XXe siècles»
  • Ce sont à des homo criminalis « présumées coupables » que (...)
  • lire la suite
  • • Face à l’histoire : retour sur l’exposition «Soulèvements»
  • En 1996, Jean-Paul Ameline organisait au Centre Pompidou une exposition (...)
  • lire la suite

Partager

  • ISSN 1954-3670