Histoire@Politique : Politique, culture et société

Pistes & débats

Faire l’histoire des sciences sociales : le cas de la sociologie française

François Chaubet

À l’image de la nouvelle sociologie des sciences des années 1970 qui voulut historiciser la connaissance scientifique, l’histoire des sciences sociales entend à son tour proposer une approche externe et globale des savoirs. Faire l’histoire de la sociologie française amène le chercheur à déplier les œuvres finies en examinant comment l’enquête du sociologue a été construite. Il s’agit aussi d’inscrire la démarche de connaissance du sociologue dans les cadres qui la rendent possible, les politiques globales de recherche, les relations avec les commanditaires, la dynamique propre des laboratoires et de leurs équipes et l’internationalisation des réseaux scientifiques. Au sein de ces configurations relationnelles à la fois savantes et politiques, le sociologue se retrouve au cœur des mécanismes de savoir-pouvoir et joue souvent un rôle d’expert selon des modalités plurielles.

lire la suite

Sources

Du CDJC au Centre de documentation du Mémorial de la Shoah, 1943-2013 : documenter le génocide des Juifs d’Europe

Simon Perego

Le Centre de documentation juive contemporaine, créé sous l’Occupation à Grenoble en 1943, demeure aujourd’hui, sous l’appellation « Centre de documentation du Mémorial de la Shoah », un lieu incontournable pour les chercheurs étudiant les persécutions antisémites conduites en France par l’Allemagne nazie et le régime de Vichy et pour les personnes qui plus généralement s’intéressent au génocide des Juifs perpétré pendant la Seconde Guerre mondiale. Les fonds qu’il conserve ont fait depuis sept décennies l’objet d’usages variés, entre écriture de l’histoire, aide apportée aux autorités judiciaires et souci de diffuser le savoir sur le génocide auprès d’un large public. Ses archives permettent par ailleurs aux historiens d’étudier tant l’action des perpetrators que les réactions des victimes, ainsi plus généralement que l’histoire des Juifs de France au XXe siècle.

lire la suite

Portraits & témoignagesPortraits & témoignages

Entretien avec Antonio Varsori

Anne Dulphy, Christine Manigand

Pouvez-vous nous parler de votre milieu d’origine, votre formation et l’influence de celle-ci sur vos choix postérieurs.

Je suis né en Toscane, j’ai vécu ma petite enfance à Florence, puis j’ai passé quelques années à Rome parce que mes parents avaient décidé de déménager là-bas. Ensuite, je suis arrivé à Trévise, où j’ai terminé le lycée et après je suis allé à l’université de Padoue. D’abord je pourrais dire que j’étais passionné par l’histoire lorsque j’étais jeune homme au lycée, et quand je suis allé à l’université de Padoue, j’ai choisi les sciences politiques. Ce n’était pas par désir d’être universitaire, j’ai peut-être fait ce choix parce que j’avais ce vague désir de faire ma carrière en diplomatie au ministère des Affaires étrangères. Mais j’avais toujours cet intérêt pour l’histoire, j’avais aussi un intérêt pour d’autres disciplines qui sont enseignées à Sciences Po, surtout la science politique et le droit international.

Mais le vrai tournant a été la rencontre avec un professeur d’histoire des relations internationales que je regardais comme un maître, Ennio Di Nolfo.

lire la suite


imprimer

Newsletter

  • Consultez fréquemment les rubriques dynamiques de cette colonne. Elles sont régulièrement mises à jour.

Champ libre

  • Histoire@Politique est également disponible sur CAIRN
  • lire la suite

Comptes rendus

  • Une vie secrète (La trinchera infinita)
  • Des millions de personnes ont, du fait de la pandémie (...)
  • lire la suite
  • • Simon Catros, La guerre inéluctable. Les chefs militaires français et la politique étrangère, 1935-1939
  • L’ouvrage est issu d’une thèse de doctorat dirigée par (...)
  • lire la suite
  • • Christophe Portalez, Alfred Naquet et ses amis politiques. Patronage, corruption et scandale en République (1870-1898)
  • Bien qu’Alfred Naquet ne soit pas une figure politique (...)
  • lire la suite
  • • Paolo Carusi, Les partis politiques italiens de l’unité du pays à nos jours
  • L’ouvrage de Paolo Carusi a connu plusieurs rééditions en (...)
  • lire la suite
  • • Rachel Applebaum, Empire of Friends. Soviet Power and Socialist Internationalism in Cold War Czechoslovakia
  • Historienne de l’Union soviétique et de l’Europe centrale, Rachel (...)
  • lire la suite
  • • Réflexions autour d’une exposition et de son catalogue : «Otto Freundlich (1878-1943), la révélation de l’abstraction»
  • En 1937 s’ouvre à Munich l’exposition itinérante « Art dégénéré », événement (...)
  • lire la suite
  • • Julian Jackson, De Gaulle. Une certaine idée de la France
  • Certains seront tentés de dire : « Encore une biographie de (...)
  • lire la suite
  • Mr Jones au pays des Soviets
  • L’Ombre de Staline de la réalisatrice polonaise Agnieszka Holland (née en 1948) met en (...)
  • lire la suite
  • • Nathalie Berny, Défendre la cause de l’environnement. Une approche organisationnelle
  • Dans cet ouvrage tiré de son habilitation à diriger des (...)
  • lire la suite
  • • Maria Grazia Meriggi, Entre fraternité et xénophobie. Les mondes ouvriers parisiens dans l’entre-deux-guerres et les problèmes de la guerre et de la paix,
  • Maria Grazia Meriggi, professeure à l’Université de Bergame, spécialiste (...)
  • lire la suite

Partager

  • ISSN 1954-3670