Histoire@Politique : Politique, culture et société

Comptes rendus
   

Babar, Harry Potter & Cie. Livres d'enfants d'hier et d'aujourd'hui

Expositions | 12.10.2009 | Manon Pignot
  • imprimer
  • version pdf
  • réduire la taille du texte
  • augmenter la taille du texte

© BNFC’est une très belle exposition qui s’est tenue du 14 octobre 2008 au 11 avril 2009 à la Bibliothèque nationale de France (site Tolbiac) : colorée, ludique, très riche sans être surchargée, « Babar, Harry Potter et Cie » atteint un objectif souvent manqué dans les expositions sur l’enfance, celui d’être accessible à tous les visiteurs. On retiendra d’ailleurs moins l’organisation, classique, en trois parties que la scénographie pensée comme une succession de douze espaces thématiques où les vitrines et leurs cartels sont à hauteur d’enfant : « Bébé et ses livres », « Premiers apprentissages », « L’aventure des images », « Premières histoires », « Les livres de Papa et Maman », « En route pour l’aventure », « Miroirs et sentiments », « La découverte du monde », « Journaux pour tous les âges », « Petits adultes », « Les livres-trésor des grands enfants » et enfin « Les écrans magiques ». C’est à dessein que nous les énumérons ici, pour montrer l’entreprise de décorticage du livre pour enfant, de ses origines à nos jours, sous toutes ses formes, depuis les abécédaires jusqu’à la presse enfantine et juvénile, en passant par les contes et légendes ou la bande dessinée. Tous les supports sont évidemment mobilisés pour compléter cette démarche hautement pédagogique : utilisation du sol, bornes informatiques et interactives, bibliothèque en libre accès, projection de petits films et ateliers.

L’exposition témoigne ainsi de la profusion et de la richesse du monde littéraire enfantin depuis le XVIIIe siècle ; mais, au-delà d’une présentation rigoureuse et scientifique, elle offre au visiteur une véritable plongée en enfance. C’est sans doute la grande fresque centrale, autour de laquelle s’organisent les vitrines, qui incarne le mieux cette impression ; s’y déroule en effet une galerie de personnages, d’époques et de nationalités différentes qui constituent, à n’en pas douter, un panthéon enfantin : Babar, Bambi, Michka, Alice, Martine, Fifi Brindacier, Zig et Puce, Rémi, le Club des Cinq, Spirou, Rahan et Robin des Bois ; tous se suivent le long d’une structure qui remonte en spirale jusqu’au plafond, vigies de l’enfance réunies en une seule scène, le temps de l’exposition.

Le catalogue [1] , très compact, parvient dans une large mesure à restituer l’émotion de l’exposition, faisant la part belle aux reproductions des livres et des objets présentés (250 documents sélectionnés sur 370) : bien plus qu’une simple illustration des textes, l’iconographie vaut d’abord pour elle-même, et se passe souvent de commentaires. Cela dit, les articles qui accompagnent les images sont eux aussi d’une grande richesse, le catalogue reprenant les trois parties de l’exposition : « Du bébé à l’enfant-lecteur : à la découverte du livre », « le livre exploré», « grands enfants, petits adultes : les enjeux ». Surtout, les textes participent pleinement de cette volonté de cerner au plus près le rapport entre enfance et littérature : aussi peut-on trouver, aux côtés d’historiens reconnus comme Alain Fourment ou Annie Renonciat, des articles émanant de professeurs de littérature, de psychanalystes, voire d’éditeurs et d’écrivains, comme Geneviève Brisac qui évoque avec beaucoup de justesse sa propre découverte de la lecture et, citant Graham Greene, « l’empreinte la plus profonde » que laissent dans le cœur les livres que l’on a lus enfant.

Notes :

[1] Olivier Piffault (dir.), Babar, Harry Potter & Cie. Livres d’enfants d’hier et d’aujourd'hui, Paris, BNF, 2008, 580 p., 48 €.

Manon Pignot

imprimer

Newsletter

  • Consultez fréquemment les rubriques dynamiques de cette colonne. Elles sont régulièrement mises à jour.

Champ libre

  • Histoire@Politique est également disponible sur CAIRN
  • lire la suite

Partager

  • ISSN 1954-3670