Histoire@Politique : Politique, culture et société

Pistes & débats

Les prémisses d’une restauration ? L’histoire enseignée saisie par le politique

Vincent Chambarlhac

La polémique de 1979 ouverte par l’Association des professeurs d’histoire et de géographie (APHG) et par Alain Decaux sur l’enseignement de l’histoire est, à bien des égards, matricielle. Une lecture politique de celle-ci questionne l’épistémologie de la discipline dans son rapport aux années 1968, dans la manière dont elle peut constituer une forme d’introduction à la nouvelle configuration historiographique qu’établissent Les Lieux de mémoire. Trois temps ordonnent la saisie de cette polémique inaugurale : le tempo du politique, le temps rétrospectif du procès des années 68, l’après-coup de l’épistémologie.

lire la suite

Sources

Les papiers de Jean Zay. Nouvelles sources d’archives pour l’histoire du début du XXe siècle

Caroline Piketty

Les Archives nationales ont conservé et mis à la disposition du public le fonds Jean Zay (1904-1944), qui permet d'enrichir notre compréhension de l'histoire politique et culturelle de la France du premier XXsiècle. Moitié juif, moitié protestant, Jean Zay était un homme de grande culture, un avocat et un très jeune député radical du Loiret, cheville ouvrière du Front populaire.

Cible de l'extrême droite à partir de 1934, il entra au gouvernement en janvier 1936. En juin de cette même année, Léon Blum le nomma ministre de l'Éducation nationale et des Beaux Arts, en faisant de lui le centre politique de la vie culturelle française. Arrêté en août 1940 par la police française à son arrivée au Maroc à bord du Massilia, il fut emprisonné et accusé de désertion le 4 octobre 1940, lors d'un procès hautement politique qui le condamna à la réclusion perpétuelle. Durant ses quarante-sept mois d'enfermement, Jean Zay rédigea des lettres, des nouvelles, des notes sur son travail de ministre, des réflexions sur la mémoire et sur sa solitude. En juin 1944, il fut remis entre les mains de la Milice qui l'assassina.

Jean Zay adorait la littérature, le théâtre, la musique, les sports. Ses goûts et ses passions s'ancraient dans une vie familiale épanouie. Ces documents uniques révèlent sa façon de travailler, son humanisme et éclairent l'histoire française des années 1930 et du début 1940.

lire la suite

Portraits & témoignagesPortraits & témoignages

Entretien avec Jean-Bernard Raimond

Anne Dulphy, Christine Manigand

Y a-t-il dans votre environnement de jeunesse des éléments qui vous ont conduit à ce parcours d’excellence qui vous a mené de l’ENS à l’ENA et à l’agrégation ?

Je suis né à Paris, mais avec des origines provinciales très nettes. Par ma mère je suis 50 % Corrézien et par mon père je suis 25 % Bordelais et 25 % de Cholet.

Pour me définir, je suis fondamentalement Parisien. J’ai toujours été élève de l’enseignement public d’un bout à l’autre et ma grande révélation intellectuelle a été mon entrée en sixième A au lycée.

Je suis né en 1926, je suis entré en sixième en 1937, au lycée Charlemagne et, là, j’ai été transporté d'enthousiasme ! C’était donc l’enseignement des années 1930, dans un lycée parisien avec des professeurs remarquables. J’ai eu en sixième, comme professeur d’histoire-géographie, c’est assez pittoresque, Pierre Georges. Il était tout jeune et des rumeurs absurdes de l’époque disaient qu’il était communiste. Ce qui était vrai. Mais les gens qui ne le connaissaient pas le caricaturaient, assurant qu’il avait pratiquement un couteau sur son bureau. C’était un très bon professeur et il était très bon géographe, futur grand professeur à la Sorbonne, et membre de l'Institut.

lire la suite


imprimer

Newsletter

  • Consultez fréquemment les rubriques dynamiques de cette colonne. Elles sont régulièrement mises à jour.

Champ libre

  • • Le cauchemar espagnol. Quelques thèses sur la radicalisation de la question catalane (2010-2018)
  • La dépression économique, qui débuta à l’échelle mondiale fin 2007 (...)
  • lire la suite
  • Histoire@Politique est également disponible sur CAIRN
  • lire la suite

Comptes rendus

  • • Raffaella Perin, La radio del papa. Propaganda e diplomazia nella seconda guerra mondiale,
  • L’ouvrage de Raffaella Perin sur Radio Vatican est la (...)
  • lire la suite
  • Transit, film réalisé par Christian Petzold (2018)
  • Dans les années 1930, des centaines d’Allemands, juifs ou opposants (...)
  • lire la suite
  • • Alexis Vrignon, La naissance de l’écologie politique en France. Une nébuleuse au cœur des années 68,
  • Dans le champ de l’écologie politique, la catégorie du (...)
  • lire la suite
  • Après la guerre, film réalisé par Annarita Zambrano (2017)
  • Verres de lunettes opaques ou presque, silhouette épaisse, barbe (...)
  • lire la suite
  • • Luc Chantre, Paul d’Hollander et Jérôme Grévy (dir.), Politiques du pèlerinage du XVIIe siècle à nos jours,
  • Placé sous la direction de Jérôme Grévy, Paul d’Hollander et (...)
  • lire la suite
  • • David Spector, La gauche, la droite et le marché,
  • Original, l’ouvrage de David Spector l’est à plusieurs titres. (...)
  • lire la suite
  • • Florence Tamagne, Le crime du Palace. Enquête sur l’une des plus grandes affaires criminelles des années 1930
  • Florence Tamagne (Université de Lille 3) est l’une des grandes (...)
  • lire la suite
  • • Commémorer la Révolution russe en 2017 : « Et 1917 devient Révolution »
  • L’année 2017 a marqué le centenaire de la révolution russe, (...)
  • lire la suite
  • • « Les jours sans 1939-1949. Alimentation et pénurie en temps de guerre »
  • L’exposition ouverte au Centre d’histoire de la résistance et (...)
  • lire la suite
  • Les Bienheureux, film réalisé par Sofia Djama (2017)
  • Avant de rendre compte du film Les Bienheureux pour (...)
  • lire la suite
  • • « Chrétiens d’Orient, 2000 ans d’histoire »
  • L’exposition « Chrétiens d’Orient, 2000 ans d’histoire » s’est tenue à l’Institut (...)
  • lire la suite
  • • Aline Angoustures, Dzovinar Kévonian et Claire Mouradian (dir.), Réfugiés et apatrides. Administrer l’asile en France (1920-1960),
  • L’année 2010 a vu la création du Comité d’histoire de (...)
  • lire la suite
  • Western, film de Valeska Grisebach (2017)
  • Le dernier film de la réalisatrice allemande Valeska Grisebach (...)
  • lire la suite
  • • Pauline Picco, Liaisons dangereuses. Les extrêmes droites en France et en Italie (1960-1984),
  • Traduit par Ulysse Jardat Dans l’ouvrage Liaisons dangereuses. Les extrêmes droites en (...)
  • lire la suite
  • • Richard Ivan Jobs, Backpack Ambassadors : How Youth integrated Europe,
  • Cette histoire du tourisme international de la jeunesse européenne (...)
  • lire la suite
  • • Noëlline Castagnez, Frédéric Cépède, Gilles Morin et Anne-Laure Ollivier (eds.), Les socialistes français à l'heure de la Libération. Perspectives française et européenne (1943-1947)
  • This volume, a collection of twenty essays, originated in (...)
  • lire la suite
  • • Raphaël Spina, Histoire du STO,
  • L’ouvrage de Raphael Spina sur le Service du travail (...)
  • lire la suite
  • • Anne Applebaum, Rideau de fer. L’Europe de l’Est écrasée, 1944-1956,
  • Depuis sa parution en 2014, l’ouvrage d’Anne Applebaum a rencontré (...)
  • lire la suite
  • • Retour sur l’exposition “World War I and the Visual Arts”
  • Pour commémorer « l’anniversaire de la Première Guerre mondiale », ou (...)
  • lire la suite

Partager

  • ISSN 1954-3670