Histoire@Politique : Politique, culture et société

Comptes rendus
   

Gaëlle Allaert-Grall, Jean-Christophe Deshayes, Auschwitz-Birkenau dans le processus génocidaire,

Scérén, CRDP de l’académie de Rennes, DVD-ROM, collection « Mémoire et Histoire », 45 euros.

Documentaires | 11.05.2012 | Audrey Kichelewski
  • imprimer
  • version pdf
  • réduire la taille du texte
  • augmenter la taille du texte

Scérén, CRDP de l'académie de RennesAlors que la bibliographie disponible sur la Seconde Guerre mondiale et sur le camp de concentration d’Auschwitz est pléthorique, les ressources historiques présentant de manière claire, détaillée et pédagogique le rôle de cet espace concentrationnaire dans le processus de mise à mort des Juifs et des Tsiganes sont relativement peu nombreuses en français. Ceci fait de ce DVD-ROM préparé par deux professeurs du secondaire de l’académie de Rennes une source précieuse pour les étudiants et les enseignants, alors que l’étude du génocide des Juifs et des Tsiganes est inscrite dans les programmes des classes de Troisième et de Première, voire de Terminale avec la question de la mémoire du second conflit mondial. S’inscrivant dans une collection intitulée « Mémoire et histoire », dont le but est d’articuler la construction de la mémoire avec l’histoire enseignée à l’école, cet outil est conçu tout autant comme une base documentaire pour la préparation des cours, apportant les dernières connaissances historiques sur le sujet et proposant un large choix de documents textuels, iconographiques et de cartes utilisables en classe, que comme une démarche réflexive portant plus largement sur le processus génocidaire, la mémoire de la Shoah et celle du camp d’Auschwitz.

Le DVD-ROM se compose de trois parties. La première, intitulée « Auschwitz-Birkenau dans le processus de destruction des Juifs et des Tsiganes », contient une vaste gamme d’informations précises sur les étapes successives de la Shoah, le camp de concentration et d’extermination d’Auschwitz-Birkenau et le sort des Tsiganes. On y trouve aussi bien des fiches explicatives que des témoignages, des sources textuelles et iconographiques. Le dispositif est complété par une carte de l’Europe en guerre et un plan détaillé du camp, tous deux dotés de légendes escamotables et évolutifs en fonction d’une chronologie permettant de connaître l’état des lieux à une date choisie. Des outils utiles comme un glossaire et de courtes biographies des témoins et acteurs cités dans les textes sont accessibles à tout moment d’un clic sur les mots surlignés. Une deuxième partie est consacrée aux questions mémorielles, celle du camp et celle de la Shoah, avec des textes explicatifs, des sources et de courtes vidéos des deux experts, l’historien Georges Bensoussan, du Mémorial de la Shoah, et Fabienne Regard, experte auprès du Conseil de l’Europe pour la pédagogie de la mémoire de la Shoah. Une troisième partie comporte un riche matériau d’accompagnement pour l’enseignant : séquences pédagogiques utilisant les ressources du DVD, courtes vidéos explicatives sur des questions de recherche comme la connaissance qu’avaient les Alliés du sort des Juifs ou la motivation des nazis dans la mise en place du processus génocidaire et outils de réflexion pour enseigner la Shoah ou encore visiter Auschwitz avec une classe.

Ce document multimédia possède de nombreuses qualités incontestables. Il est tout d’abord un outil de connaissance abouti, à jour sur l’état des recherches. Une place importante est notamment consacrée au phénomène des tueries de masse à l’Est, permettant ainsi d’inscrire le meurtre concentrationnaire perpétré à Auschwitz-Birkenau dans un processus plus général de l’extermination, qui a pris des modalités diverses. On appréciera particulièrement le souci de fournir non seulement des clefs de connaissance, mais aussi de compréhension plus approfondies du processus génocidaire en lui-même, ainsi que des réactions et des attitudes des victimes. L’histoire de la prise de vue des seules photographies du crime prises par un détenu depuis l’intérieur d’une chambre à gaz est ainsi retracée, étape par étape, ajoutant à la force brute du document une valeur testimoniale qui permet de mieux comprendre l’articulation entre la mémoire et l’histoire. Les explications sont claires et rigoureuses, les témoignages sont nombreux et diversifiés, sans pathos inutile. Chaque photographie est soigneusement située et commentée. Enfin, la dimension pédagogique de cet outil est particulièrement réussie : les textes sont clairs, leur utilisation immédiatement réalisable en classe.

Parmi les absences et petites imperfections, on pourra regretter qu’alors que les connaissances les plus récentes ont été mobilisées en vue de leur présentation pédagogique, on ait laissé de côté une réflexion sur les populations témoins de la persécution et/ou du génocide des Juifs : Français assistant aux rafles de l’été 1942 ou Polonais vivant à proximité des centres de mises à mort. Il est vrai que le cœur du sujet est le camp d’Auschwitz dans le processus génocidaire, mais cette problématique revient régulièrement dans le cadre de cet enseignement en classe. Par ailleurs, la question du genre est également très peu soulevée, alors même qu’elle fait partie du renouvellement de l’historiographie de la Seconde Guerre mondiale et qu’il existait un camp pour femmes à Birkenau. Plus généralement, la bibliographie à destination de l’enseignant, par ailleurs précise, riche et équilibrée, manque peut-être d’ouvrages plus réflexifs, notamment sur les questions mémorielles, pourtant remarquablement bien travaillées dans cet outil documentaire et qui constituent une priorité pour cette collection. Quelques petites coquilles sont enfin à relever dans la carte de l’Europe pendant la guerre, qui jette la confusion en nommant « ghettos polonais » et « ghettos russes » des espaces créés sur ordre des Allemands dans les territoires qu’ils occupaient, en faisant malencontreusement de Lublin un ghetto « russe » et en faisant remonter la création de tous ces ghettos à 1940, ce qui n’est évidemment pas valable pour ceux constitués seulement après l’invasion de l’URSS à l’été 1941. Ces inexactitudes seront certainement rapidement corrigées dans les compléments et les mises à jour prévues sur le site internet du Centre régional de documentation pédagogique de Bretagne.

En dépit de ces lacunes mineures, ce DVD-ROM constitue un outil pédagogique remarquable, qui a su allier rigueur scientifique, clarté de présentation et profondeur de la réflexion. Il devrait devenir rapidement une ressource essentielle pour les enseignants comme pour les étudiants. 

Audrey Kichelewski

imprimer

Newsletter

  • Consultez fréquemment les rubriques dynamiques de cette colonne. Elles sont régulièrement mises à jour.

Champ libre

  • Histoire@Politique aux Rendez-Vous de l'Histoire de Blois - samedi 12 octobre 2019
  • « La République italienne et la nation » samedi 12 octobre 2019, de 16h15 à (...)
  • lire la suite
  • Histoire@Politique est également disponible sur CAIRN
  • lire la suite

Partager

  • ISSN 1954-3670