Histoire@Politique : Politique, culture et société

Comptes rendus
   

Renaud Payre, Une science communale ? Réseaux réformateurs et municipalité providence

Ouvrages | 28.11.2007 | Aude Chamouard

Maître de conférences en sciences politiques à l’université Lyon 2, Renaud Payre a soutenu en 2002 une thèse soutenue à l’Institut d’études politiques de Grenoble sous la direction d’Olivier Ihl, dont ce livre est tiré. Renaud Payre propose d’explorer une réforme de l’Etat passée inaperçue : celle des municipalités dans l’entre-deux-guerres en France.


Un siècle de communisme : des recherches à l'épreuve des archives

Colloques | 09.11.2007 | Romain Ducoulombier

L’université de Dijon (centre Georges Chevrier), en collaboration avec la Direction des Archives de France (DAF), a organisé un colloque les 4 et 5 octobre 2007, dressant un panorama général de l’état des fonds d’archives relatifs à l’histoire du communisme aujourd’hui.


« Signes et couleurs des identités politiques du Moyen Age à nos jours »

Colloques | 26.10.2007 | François Dubasque

Les 14, 15 et 16 juin 2007, le Centre d’études supérieures de civilisation médiévale (Cescm) et le Groupe d’études et de recherches du Centre-Ouest atlantique (Gerhico) de l’université de Poitiers ont organisé, avec le concours de Sciences Po, un colloque consacré aux « signes et couleurs des identités politiques du Moyen âge à nos jours ».


« Exposition Monumenta 2007 : Anselm Kiefer, Chute d’étoiles »

Expositions | 20.10.2007 | Rémi Parcollet

Pour la première édition de ce nouveau rendez-vous entre Paris et la création contemporaine, Anselm Kiefer a proposé un ensemble d’œuvres sur le thème de la « Chute d’étoiles » (Sternenfall) inspiré par la verrière du Grand Palais qu’il perçoit poétiquement comme la voûte céleste : « Le Grand Palais, surtout la nuit, est comme l’univers ».


L'ennemi intime

Films | 19.10.2007 | Ludivine Bantigny

« Réflexion sur l’ambiguïté » et la « banalité du mal [1]  », L’Ennemi intime de Florent-Emilio Siri, sur un scénario de Patrick Rotman, s’empare de la guerre d’Algérie avec puissance et détermination. Il n’est certes pas le premier à s’y essayer [2] , mais il paraît pouvoir s’imposer largement, quand les films qui l’ont précédé sur le sujet n’avaient pas toujours trouvé leur public.


Nicolas Beaupré, Écrire en guerre, écrire la guerre. France, Allemagne, 1914-1920,

Ouvrages | 18.10.2007 | Guillaume Piketty

Maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, spécialiste de la Grande Guerre et de l’histoire franco-allemande, Nicolas Beaupré livre un fort intéressant « essai d’histoire culturelle comparée du premier conflit mondial » tiré de sa thèse de doctorat.


Jean-Claude Pressac, Les crématoires d'Auschwitz. La machinerie du meurtre de masse,

Ouvrages | 18.10.2007 | Guillaume Piketty

Publié en 1993, cet ouvrage a marqué une étape importante dans l’historiographie de la Solution finale.


Alfred Wahl, La seconde histoire du nazisme, dans l'Allemagne fédérale depuis 1945,

Ouvrages | 18.10.2007 | Patrick Clastres

Spécialiste de l’histoire contemporaine de l'Allemagne, Alfred Wahl livre ici un ouvrage sans concession sur la réintégration et la deuxième carrière des cadres du régime nazi dans la RFA des années Adenauer à Köhl. Sans concession pour les anciens serviteurs du Reich, sans concession également pour les historiens qui ont tenté, et tentent encore aujourd'hui, d'occulter ou d’euphémiser la continuité du nazisme après 1945.


Vassili Grossman, Carnets de guerre. De Moscou à Berlin, 1941-1945

Ouvrages | 18.10.2007 | Cécile Vaissié

Né en 1905, Vassili Grossman est un écrivain de citoyenneté soviétique, de langue russe et de nationalité juive. Il est l’auteur, entre autres, de l’inoubliable roman Vie et destin, dans lequel il raconte la bataille de Stalingrad et qui, terminé en 1960, est aussitôt interdit par les autorités. L’auteur y compare en effet les régimes soviétiques et nazis, parce que l’un comme l’autre ont fait subir des répressions épouvantables à leurs populations. Ce roman ne sera donc publié en Russie qu’en 1988, et non comme Beevor et Vinogradova le prétendent « après l’effondrement de l’Union soviétique ».


imprimer

Newsletter

  • Consultez fréquemment les rubriques dynamiques de cette colonne. Elles sont régulièrement mises à jour.

Champ libre

  • Histoire@Politique aux Rendez-Vous de l'Histoire de Blois - samedi 7 octobre 2017
  •  « La politique scientifique en France au 20e siècle entre État (...)
  • lire la suite
  • Histoire@Politique est également disponible sur CAIRN
  • lire la suite

Partager

  • ISSN 1954-3670