Histoire@Politique : Politique, culture et société

Comptes rendus
   

Dino Costantini, Mission civilisatrice : le rôle de l'histoire coloniale dans la construction de l'identité politique française,

Ouvrages | 04.12.2008 | Amaury Lorin

© Editions La DécouvertePassée relativement inaperçue, la parution, en février dernier, de la traduction en français de l’essai de Dino Costantini, Mission civilisatrice : le rôle de l’histoire coloniale dans la construction de l’identité politique française, apporte pourtant une contribution essentielle à l’histoire contemporaine de la France, à l’articulation stratégique, encore rarement rencontrée hélas, de ses plans métropolitain et colonial, intrinsèquement liés. Le constat de cette carence d’une réflexion approfondie sur les conséquences, théoriques et pratiques, de l’engagement colonial séculaire de la France et la manière dont cette entreprise (tout sauf un incident de parcours) a contribué à façonner, profondément et durablement, l’identité politique du pays jusqu’à aujourd’hui, conduit l’auteur à réinterroger la question fondamentale (et complexe) des liens entre république, civilisation et colonisation.


Laurent Martin, Jack Lang,

Ouvrages | 04.12.2008 | David Looseley, université de Leeds

© Editions ComplexeCette excellente biographie de Jack Lang - éclairante, érudite, méticuleuse - méritait d’être écrite. D’abord parce qu’au début du nouveau siècle Jack Lang avait fait don de ses archives volumineuses (500 caisses de déménagement) à l’Institut mémoires de l’édition contemporaine (IMEC), et que le directeur de l’IMEC en 2001 avait demande à Laurent Martin de les classer, lui donnant ainsi accès à la face cachée du personnage bien avant le délai normal de mise à disposition d’un fonds contenant des documents officiels sensibles. Mais aussi parce qu’il était temps que paraisse du phénomène Lang, postmoderne, controversé et méconnu, une biographie correctement documentée, rédigée par un chercheur scrupuleux plutôt que par des amis, des ennemis ou des journalistes pressés.


Steven L. Kaplan, Le pain maudit. Retour sur la France des années oubliées, 1945-1958,

Ouvrages | 03.12.2008 | Stéphane Lembré

© FayardGrand spécialiste de l'histoire du pain en France, à laquelle il a consacré plusieurs décennies de recherches, Steven L. Kaplan, dans la droite ligne de ses ouvrages précédents, livre avec Le pain maudit. Retour sur la France des années oubliées non seulement une contribution de taille (plus de 1 100 pages) à l'histoire de la IVe République, mais aussi, en réalité, à l'histoire sociale, économique et politique de la France au XXe siècle. Il n'est assurément pas facile de délimiter un livre qui touche, à travers l’« un des plus grands acteurs de l'histoire de France » (p. 11), au cœur du quotidien des Français. L'intoxication dont est victime une partie de la population de la commune gardoise de Pont-Saint-Esprit en août 1951 a causé plusieurs décès, et largement choqué une population effrayée par les troubles mentaux des consommateurs du pain incriminé. L'articulation entre le fait divers et l'histoire de la filière blé-farine-pain entraîne le lecteur dans une enquête dynamique et un exercice ambitieux d'histoire totale, dont quelques axes forts peuvent être repérés.


Jean-François Sirinelli, Georges-Henri Soutou (dir.), Culture et guerre froide,

Ouvrages | 03.12.2008 | Marie Scot

© PUPSLa guerre froide culturelle a donné lieu à une importante production historiographique dès les années 1960 et a suscité un intérêt jamais démenti, ravivé par la chute du mur de Berlin et l'ouverture de nouvelles archives. Cette dernière a en effet été très tôt perçue comme un combat idéologique, mobilisant les forces vives de l'intelligence et de la création. La mise en place d'une diplomatie culturelle aux Etats-Unis, l'action des fondations philanthropiques américaines, les programmes culturels de guerre froide (Fulbright, Area Studies) et le soutien financier à des associations et des organisations culturelles par la CIA (Congrès pour la liberté de la culture, organisations de jeunesse) ont fait l'objet de multiples études. Sur le front occidental, l'influence du Parti communiste et du marxisme dans les milieux intellectuels européens a été abondamment analysée. Plus récemment, des études sont revenues sur les « manipulations culturelles majeures » pilotées par la CIA  et sur les liens entre l'anticommunisme des milieux intellectuels de gauche et la genèse de la New Left en Grande-Bretagne ou du néo-conservatisme aux Etats-Unis. L'ouvrage collectif Culture et Guerre froide publié sous la direction de Jean-François Sirinelli et de Georges-Henri Soutou, réunit dix-huit contributions de grande qualité, fruits d'un colloque organisé en 2005. Il donne un excellent aperçu du renouvellement des méthodologies et des problématiques de recherche que la fin de la guerre froide et l'accès à de nouvelles archives ont suscité.


Jean-Yves Andrieux, L'architecture de la République. Les lieux de pouvoir dans l'espace public en France, 1792-1981,

Ouvrages | 02.12.2008 | Fabienne Chevallier

© CNDPDans cet ouvrage, Jean-Yves Andrieux s'est attaché à présenter, à travers une sélection de cas d'étude, une histoire des bâtiments publics de 1792 - date des premiers projets d'architecture pour la Convention nationale - à 1981, année qui ouvre la période des Grands Travaux entrepris sous le premier septennat du président François Mitterrand. La sélection opérée est faite au sein de cinq grands programmes édilitaires, intrinsèquement attachés à l'image et à l'action de la République : les préfectures, lycées, palais de justice, hôtels de ville et écoles.


« Gaston Leroux, de Rouletabille à Chéri-Bibi »

Expositions | 02.12.2008 | Laurent Martin

En 2004, les archives de Gaston Leroux, grande figure de la littérature populaire du début du XXe siècle, ont été données à la BNF par ses héritiers. Elles forment la matière d’une petite, mais intéressante exposition que l’on peut voir sur le site François-Mitterrand, du 7 octobre 2008 au 4 janvier 2009.


« Comprendre la Ve République »

Colloques | 18.11.2008 | Pierre Guillaume

Le colloque « Comprendre la Ve République (1958-2008) » a été organisé au Sénat et à l’Institut d’études politiques, les 25 et 26 septembre 2008, par le Centre d’histoire de Sciences Po (Jean-François Sirinelli) et le Comité d’histoire politique et parlementaire (Jean Garrigues), avec le soutien de l’Institut universitaire de France (Sylvie Guillaume). Il a été conçu comme une tentative d’explication de la longévité de la Ve République, proposée par des historiens, largement ouverts au concours de représentants d’autres disciplines.


Mary Dewhurst Lewis, The Boundaries of the Republic : Migrants Rights and the Limits of Universalism in France, 1918-1940

Ouvrages | 13.11.2008 | Angéline Escafré-Dublet

Dans son ouvrage sur les frontières de la République, Mary Dewhurst Lewis livre une histoire sociale des droits des migrants dans la France de l’entre-deux-guerres. Le récit détaillé des différents traitements réservés aux étrangers venus en France permet d’envisager la diversité des situations rencontrées. Tout en gardant en permanence à l’esprit le contexte politique, économique et social de la France de ces années, son analyse prend les villes de Marseille et de Lyon comme cas d’étude. À travers des exemples concrets de destins individuels suivis au long des années, elle livre une analyse fine de la mise en pratique (ou non) du droit des étrangers en France. Son apport est essentiel en ce qu’il permet de mettre en perspective la mise en œuvre des politiques françaises d’immigration dans la deuxième moitié du XXsiècle.


« L’action culturelle extérieure française et francophone »

Colloques | 13.11.2008 | Sophie Kienlen

En novembre 2007, le Time Magazine relançait le débat sur déclin de la culture française. Une nouvelle fois, cette tradition de messianisme qui continue de guider la façon dont la France s’exporte au-delà de ses frontières est ridiculisée par ses concurrents étrangers. Le débat autour du « decline of a cultural icône » lancé sous le plan Marshall, réactivé en 1993 par la polémique autour de l’exception culturelle, est une nouvelle fois ravivé. La politique culturelle extérieure est-elle une épine dans le pied des Français ? Et pourtant, depuis le rapport Rigaud de 1979, du chemin a été parcouru. Les bases d’une professionnalisation de la diffusion culturelle française à l’étranger ont été lancées, une volonté nouvelle de rendre l’échange culturel plus égalitaire s’est manifestée et le développement de l’audiovisuel a progressé. Où en sommes-nous aujourd’hui ? C’est le bilan de cette initiative de modernisation que le colloque organisé par le Centre d’histoire de Sciences Po, sous la direction de François Chaubet, a voulu faire.


Mai 68. Les images de la télévision. Pour vivre ou revivre les événements qui ont bouleversé notre société, documentaire réalisé par Hugues Nancy

Documentaires | 13.11.2008 | Mathieu Dubois

Au flot désormais habituel des témoignages d’acteurs et des analyses de contemporains parus à l’occasion du quarantième anniversaire des événements de Mai 68, s’est ajoutée la place nouvelle de l’image. La publication de nombreux albums photographiques, de recueils d’affiches et de desseins d’époque est venue compléter la mémoire de l’événement par la construction d’une mémoire visuelle. Celle-ci s’est également enrichie de l’intérêt nouveau des journalistes et des historiens pour les images de la télévision. Alors qu’ils ne constituaient jusque-là qu’un support, les films d’époque ont trouvé une place à part dans la commémoration, en permettant au spectateur de revivre en direct le cours des événements de Mai. Tel est également le parti pris de Hugues Nancy dans ce DVD : « Revivre Mai 68 comme si nous y étions ! ».


imprimer

Newsletter

  • Consultez fréquemment les rubriques dynamiques de cette colonne. Elles sont régulièrement mises à jour.

Champ libre

  • Histoire@Politique fête ses 10 ans
  • Conférence de Jessica Gienow Hecht, mardi 6 juin 2017 à 17h00 (Centre d’histoire (...)
  • lire la suite
  • Histoire@Politique est également disponible sur CAIRN
  • lire la suite

Partager

  • ISSN 1954-3670