Histoire@Politique : Politique, culture et société

Comptes rendus
   

« 1900-1920 : la conquête de l’air, naissance d’un nouvel imaginaire ? »

Colloques | 05.02.2009 | Bernard Garreau

Organisé par Françoise Lucbert et Stéphane Tison, un colloque intitulé « 1900-1920 : la conquête de l’air, naissance d’un nouvel imaginaire ? » s’est tenu à l’université du Maine les 27 et 28 novembre 2008.

Dans une approche qui s’est voulue internationale et comparatiste, dix-neuf intervenants de six pays différents se sont interrogés sur la façon dont la conquête de l’air a pu susciter une nouvelle façon de penser la société aussi bien que le rôle et la place de l’être humain dans le monde. Le colloque a été conçu autour de trois axes : l’événement que représentent les vols de 1908, la perception nouvelle du réel entraînée par cet événement et l’émergence d’un héros moderne, l’aviateur, qui ont été déclinés dans le cadre de six sessions thématiques.


« Le PSU vu d'en bas »

Colloques | 02.02.2009 | Fanny Bugnon

Contribuer à la mise en lumière d'un objet relativement délaissé des chercheurs, l'histoire du Parti socialiste unifié (PSU), tel était l'objectif du colloque « Le PSU vu d'en bas. Un parti dans les régions : réseaux sociaux, mouvement politique, laboratoire d'idées (années 1950-années 1980) organisé à Rennes les 9 et 10 septembre 2008. Les organisateurs, Tudi Kernalegenn (doctorant, IEP de Rennes, CRAPE) et François Prigent (doctorant, Rennes 2, CERHIO), l’inscrivaient dans le sillage d’une journée d'études qui s’était tenue à Rennes en février 2007. Articulés autour de l'analyse du milieu partisan, de la dimension politique novatrice et du renouvellement intellectuel initié par le PSU, les travaux ont permis de cerner les configurations locales, les dynamiques et mutations à l'œuvre au sein de la gauche française, notamment à travers la question de l'implication régionale du PSU. Les différentes interventions ont convergé vers l'idée d'une dimension expérimentale propre au PSU, un PSU « laboratoire d'idées » dont les thèmes de mobilisation ont rencontré davantage d'écho dans la société française que n'en témoignent ses résultats électoraux relativement faibles.


Gilles Richard, Jacqueline Sainclivier (dir.), Les Partis et la République, la recomposition du système partisan (1956-1967),

Ouvrages | 13.01.2009 | Frédéric Fogacci

Faisant suite aux actes du colloque sur la recomposition des droites en France (1944-1948), paru voici trois ans, cet ouvrage, qui regroupe les communications d’un colloque tenu à Rennes en mai 2006, démontre plusieurs permanences dans l’approche de la vie politique initiée par Jacqueline Sainclivier et Gilles Richard. Il s’agit de proposer une approche nationale de la vie politique centrée sur le fait partisan, d’analyser celle-ci selon des temporalités et des périodisations renouvelées, tout en ayant soin de comparer les évolutions nationales aux évolutions locales, et de ne pas considérer le monde politique comme un « en-soi », mais d’envisager les répercussions économiques et sociales de ses mutations. Conformément à ces perspectives, on peut considérer que cet ouvrage est porteur de plusieurs ambitions.


Le Futurisme : un ange déchu ?

Expositions | 23.12.2008 | Christophe Simeon

Longtemps associé à la figure de Filippo Tommaso Marinetti (1876-1944) et à son manifeste de 1909, le futurisme traîne derrière lui l’image sulfureuse d’une avant-garde réactionnaire, prônant notamment « la guerre comme seule hygiène du monde » ou annonçant vouloir « combattre le féminisme » pour créer une civilisation nouvelle. La participation de certains des membres de ce mouvement au fascisme italien pose également des problèmes éthiques. À l’heure du politiquement correct, cette vision du monde dérange et pousse généralement au rejet. Pourtant, comme le signale Giovanni Lista, ces éléments sont mal compris en étant placés « hors du contexte nationaliste de l’époque, nourri du social-darwinisme évolutionniste de Herbert Spencer », tandis que la prétendue attitude sexiste de Marinetti ne serait qu’un malentendu, l’Italien favorisant dans son programme l’égalité des sexes. Par ailleurs, limiter la critique de ce mouvement à ses seuls discours serait négliger l’influence qu’il a eue concrètement sur son époque. Aussi, en laissant de côté les mots du scandale et de l’exaltation martiale, la prise en considération des motivations et des apports du futurisme s’avère très intéressante à étudier. À ce niveau, l’exposition intitulée Le Futurisme à Paris. Une avant-garde explosive, présentée à Paris, au Centre Pompidou, du 15 octobre 2008 au 29 janvier 2009, contribue à répondre à plusieurs interrogations en offrant une meilleure compréhension de ce phénomène social et culturel.


« À qui appartenaient ces tableaux ? / Looking for owners »

Expositions | 23.12.2008 | Florent Le Bot

L’exposition « À qui appartenaient ces tableaux ? / Looking for owners » organisée à Paris, au musée d’Art et d’Histoire du judaïsme, du 24 juin au 26 octobre 2008, a été conçue de manière pédagogique et historienne. Le parti pris diffère résolument de celui retenu par le musée d’Israël à Jérusalem qui, au printemps 2008, a présenté les mêmes œuvres en les regroupant par périodes et par écoles. Des peintures de Pieter Claesz, Petrus Christus, Courbet, Delacroix, Ingres, Monet, Manet, Cézanne, Ernst, etc., s’offrent à nos regards. Il ne s’agit toutefois pas ici de montrer une collection de peintures selon leur style, mais bien d’exposer et d’expliquer aux visiteurs, de la manière la plus sobre et la plus précise qui soit, les modalités de spoliations et de pillages de tableaux de maîtres appartenant à des Juifs dans l’Europe nazie, les processus de restitutions depuis l’après-guerre, les difficultés de celles-ci et parfois leurs impasses : 50 des 53 tableaux présentés proviennent ainsi de l’inventaire MNR (musées nationaux récupération) sur lequel sont inscrites des œuvres pour lesquelles il n’a pas été possible d’identifier un propriétaire.


Dominique Trimbur et Ran Aaronsohn (dir.), De Balfour à Ben Gourion. Les puissances européennes et la Palestine, 1917-1948,

Ouvrages | 19.12.2008 | Catherine Nicault

© CNRS EditionsIl faut se réjouir de voir se garnir, avec la publication de ce gros volume (520 pages dont des cartes, des documents iconographiques, un index), la maigre bibliothèque francophone disponible sur l’histoire du mandat britannique en Palestine. Sa publication vient clore en fait un programme de recherche lancé par le Centre de recherches français de Jérusalem sur les rapports entretenus par les pays européens avec la Palestine du début du XIXe siècle au milieu du suivant, avant que ne soit créé l’Etat d’Israël. Ce programme avait été inauguré au début de la décennie par un premier colloque, suivi de la parution en 2001 dans la même collection et chez le même éditeur, d’un premier ouvrage : De Bonaparte à Balfour – La France, l’Europe occidentale et la Palestine, 1799-1917. Celui-ci a été opportunément réédité pour l’occasion.


« La Nuit de Cristal »

Expositions | 19.12.2008 | Emmanuel Debono

Affiche de l'exposition © Mémorial de la ShoahÀ l’occasion des soixante-dix ans de la Nuit de Cristal, le mémorial de la Shoah offre à voir, du 9 novembre 2008 au 22 mars 2009, une exposition d’une grande richesse documentaire. Conçue par l’équipe du mémorial sous la supervision de Rita Thalmann, elle occupe les deux salles du premier étage consacré aux expositions temporaires : la première relate la montée de la persécution antijuive depuis l’accession d’Hitler au pouvoir ; la seconde traite de la Nuit de Cristal et de ses suites immédiates.


« Les élections législatives de 1958 : un scrutin fondateur pour la nouvelle République ? »

Colloques | 19.12.2008 | David Valence

Le livre-manifeste dirigé par René Rémond a sonné, il y a vingt ans, l’heure du renouveau pour l’histoire politique du contemporain ; mais cette renaissance ne s’est pas encore accompagnée d’une reconquête des terres abandonnées aux politistes ou à l’indignité scientifique. L’histoire des élections françaises figure à ce nombre, qui depuis François Goguel attend trop souvent ses analystes, en particulier pour les cinquante dernières années. Que sait-on par exemple des effets du scrutin proportionnel sur le renouvellement des élites politiques, à droite, à l’occasion du scrutin législatif de 1986 ? Dans un autre registre, un jeune chercheur a récemment rappelé avec humour que les sénatoriales, élections sans historiens, n’étaient pas pour autant sans histoire. L’initiative de Gilles Le Béguec et de Frédéric Turpin mérite donc d’être saluée, qui sacrifiait peu à l’air du temps. Leur démarche s’inscrivait dans le cadre du programme « Gaulhore : gaullisme, hommes et réseaux » que dirige Bernard Lachaise, et qui a obtenu un financement de l’Agence nationale de la recherche. Le 28 novembre 2008, le Centre d’histoire de Sciences Po a accueilli cette journée d’études consacrée au scrutin législatif de 1958.


Jean-Christophe Notin, Foch,

Ouvrages | 19.12.2008 | Rémy Porte

© PerrinDéjà auteur d’un Leclerc, paru chez le même éditeur en 2005, Jean-Christophe Notin livre en ce 90e anniversaire de l’armistice de 1918 une dense biographie du maréchal Foch. La parution de cet ouvrage est d’autant plus bienvenue que d’une part les publications antérieures s’égaraient souvent aux marges de l’hagiographie et que d’autre part les derniers ouvrages de référence, datant de nombreuses années, étaient quasiment devenus introuvables.


« La République et son droit »

Colloques | 18.12.2008 | Odile Rudelle

Annie Stora-Lamarre nous vient d’Algérie et tout, comme Jacques Derrida, elle pense que la République est à bâtir autour d’un Droit à valeur universelle qui, face aux difficultés du présent, ne doit pas avoir peur ni de déconstruire ses préjugés, ni d’interroger ses a priori les mieux enracinés. Mais, chez elle, le regard, aussi libre que généreux, s’est fixé sur la République des années 1870-1930, celle de la conquête et de l’équilibre, celle du début du XXe siècle où autour de la Société de législation comparée, la République française semble rayonner au cœur d’un univers juridique ouvert sur le monde et où se font déjà entendre les revendications non seulement sociales mais aussi féministes et anti-coloniales.


imprimer

Newsletter

  • Consultez fréquemment les rubriques dynamiques de cette colonne. Elles sont régulièrement mises à jour.

Champ libre

  • Histoire@Politique fête ses 10 ans
  • Conférence de Jessica Gienow Hecht, mardi 6 juin 2017 à 17h00 (Centre d’histoire (...)
  • lire la suite
  • Histoire@Politique est également disponible sur CAIRN
  • lire la suite

Partager

  • ISSN 1954-3670