Histoire@Politique : Politique, culture et société


Le dossier

De la « mission civilisatrice » à l’aide internationale dans les pays du Sud : acteurs, pratiques et reconfigurations au XXe siècle

Coordination : Marie-Luce Desgrandchamps et Damiano Matasci
Pistes & débats

Developing Civilisation? Imperial Internationalism at the League of Nations (1920s-1930s)

Miguel Bandeira Jerónimo

Cet article fait partie intégrante du dossier « De la "mission civilisatrice" à l'aide internationale dans les pays du Sud : pratiques et reconfigurations au XXe siècle ».

Après la Première Guerre mondiale, le processus d’internationalisation des affaires coloniales s’intensifie et entraîne le renouvellement de l’imaginaire politique impérial et une volonté de transformer les discours et les pratiques de la domination coloniale. La Société des Nations, ses institutions spécialisées ainsi que leurs nombreuses commissions s’engagent dans l’élaboration et l’institutionnalisation de concepts, de doctrines, de normes et de politiques ayant pour objectif de redéfinir la gouvernance coloniale. Les débats portent sur la conception de nouveaux « standards de civilisation », mis en place plus de jure que de facto. Le sens et les implications du devoir de tutelle et de « civilisation », la définition du « bon » gouvernement colonial, la question de la race ou encore celle de l’esclavage se trouvent notamment au cœur des polémiques. En se basant sur l’étude détaillée des rencontres des Commissions des mandats et de l’esclavage de la Société de Nations, ainsi que sur celles du Comité d’experts sur le travail indigène de l’Organisation Internationale du Travail, le présent article analyse la portée et les multiples manifestations de cet « internationalisme impérial », en particulier en Afrique. Il met plus particulièrement l’accent sur les intersections entre les projets internationalistes et impériaux, ainsi que sur les institutions et les acteurs individuels qui les portent.

lire la suite

Sources

La contemporaine. Bibliothèque, archives, musée des mondes contemporains

Valérie Tesnière

La contemporaine, autrefois Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC), est une bibliothèque-musée réputée pour l’ampleur et la diversité de ses collections (4,5 millions de documents) couvrant toute l’histoire des XXe et XXIe siècles, avec des spécialités : relations internationales, et aujourd’hui, conflits et guerres, migrations, décolonisations, droits de l’homme. Fondée pendant la Première Guerre mondiale, cette institution majeure de recherche, rattachée à l’Université de Paris Nanterre, ouvrira un nouveau bâtiment sur le campus de l’université, qui donne l’occasion de décliner un projet de transformation valorisant, aux côtés de la bibliothèque, les archives et le musée. L’article relate les principaux changements qu’a connus cette institution originale : numérique natif, politique de recherche, projets éducatifs, et donne en annexe plusieurs exemples de fonds importants d’archives.

lire la suite

imprimer

Newsletter

  • Consultez fréquemment les rubriques dynamiques de cette colonne. Elles sont régulièrement mises à jour.

Champ libre

  • Histoire@Politique est également disponible sur CAIRN
  • lire la suite

Comptes rendus

  • Une vie secrète (La trinchera infinita)
  • Des millions de personnes ont, du fait de la pandémie (...)
  • lire la suite
  • • Simon Catros, La guerre inéluctable. Les chefs militaires français et la politique étrangère, 1935-1939
  • L’ouvrage est issu d’une thèse de doctorat dirigée par (...)
  • lire la suite
  • • Christophe Portalez, Alfred Naquet et ses amis politiques. Patronage, corruption et scandale en République (1870-1898)
  • Bien qu’Alfred Naquet ne soit pas une figure politique (...)
  • lire la suite
  • • Paolo Carusi, Les partis politiques italiens de l’unité du pays à nos jours
  • L’ouvrage de Paolo Carusi a connu plusieurs rééditions en (...)
  • lire la suite
  • • Rachel Applebaum, Empire of Friends. Soviet Power and Socialist Internationalism in Cold War Czechoslovakia
  • Historienne de l’Union soviétique et de l’Europe centrale, Rachel (...)
  • lire la suite
  • • Réflexions autour d’une exposition et de son catalogue : «Otto Freundlich (1878-1943), la révélation de l’abstraction»
  • En 1937 s’ouvre à Munich l’exposition itinérante « Art dégénéré », événement (...)
  • lire la suite
  • • Julian Jackson, De Gaulle. Une certaine idée de la France
  • Certains seront tentés de dire : « Encore une biographie de (...)
  • lire la suite
  • Mr Jones au pays des Soviets
  • L’Ombre de Staline de la réalisatrice polonaise Agnieszka Holland (née en 1948) met en (...)
  • lire la suite
  • • Nathalie Berny, Défendre la cause de l’environnement. Une approche organisationnelle
  • Dans cet ouvrage tiré de son habilitation à diriger des (...)
  • lire la suite
  • • Maria Grazia Meriggi, Entre fraternité et xénophobie. Les mondes ouvriers parisiens dans l’entre-deux-guerres et les problèmes de la guerre et de la paix,
  • Maria Grazia Meriggi, professeure à l’Université de Bergame, spécialiste (...)
  • lire la suite

Partager

  • ISSN 1954-3670